En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
(photo d'illustration)
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • jjpbl
    jjpbl     

    Une solution pour la jeunesse afin qu’elle ne se drogue pas par dépit ?
    - à l’école surtout, clarifier les mots dans un bon dictionnaire (ou dans le glossaire adéquat si le mot est technique ou scientifique)
    - garder sa confiance à pouvoir aider ou à être aidé cordialement si la personne a des échecs scolaires dans une matière donnée ( il y a beaucoup d’autres activités professionnelles possibles !)
    Car si la personne perd cette confiance, elle va chercher de l’aide dans les drogues ou médicaments. Et à dose importantes, ces substances deviennent vite dangereuse et nuisibles.

  • jjpbl
    jjpbl     

    Tant qu’il y aura de la demande …le cannabis (ou toute autre substance psychotrope, c’est-à-dire qui agit sur le comportement psychique et le modifie) sera proposé.
    Pourquoi une personne se tourne-t-elle vers les drogues à un moment de sa vie ?
    Constatons que les enfants n’y pensent pas..
    Mais à un moment certaines goutent à une drogue ; elles peuvent alors s’en détourner ou s’y adonner.
    Il s’est donc intellectuellement passé quelque chose : à un moment précis, la vie ne leur a plus du tout semblé vivable, et il leur était impossible d’envisager de continuer à vivre pareillement.
    Selon l’humaniste américain Ron Hubbard, une explication possible est la mauvaise compréhension des mots étudiés ou entendus. Alors la personne se couperait d’une grande partie de la société : celle qu’elle ne comprend pas. Elle se crée son monde, et recherche logiquement dès lors la compagnie de personnes qui ont la même vision qu’elle sur la société. (Le « décrochage scolaire », dont il est question actuellement, aurait donc lieu juste avant le fait de s’adonner à une drogue, et non après. Par contre, une fois la décision prise et l‘action faite de consommer de la drogue, le décrochage scolaire s’amplifie).

  • jjpbl
    jjpbl     

    Je ne pense pas qu’il faille punir les consommateurs de drogue, car c’est sévir sur des gens de notre communauté, sans trouver la raison qui les a incités à consommer de la drogue. Mais il faudrait probablement détruire les stocks trouvés ( supérieurs à un plant) pour protéger la population mise en péril par des consommateurs qui conduiraient par exemple, ou provoqueraient des accidents. Inutile de « punir » davantage…
    Mais il faut continuer à informer la jeunesse, à l’aide de campagnes nationales intenses faites par des pompiers, des médecins et surtout d’anciens drogués qui ont réussi à s’en sortir : leur expérience douloureuse sous l’emprise des drogues mérite d’être connue, et les jeunes retiendront les effets des drogues.

  • jjpbl
    jjpbl     

    Je pense que l’idée de ne pas punir les consommateurs est bonne. Mais je pense aussi que le cannabis est une drogue dure ! La pub nouvelle qui lui est faite pour des qualités médicinales est exagérée et très probablement fausse : d’autres études scientifiques affirment que « … le cannabis modifie la structure des cellules du sperme en les déformant. Donc même de petites quantités de cannabis peuvent causer une stérilité temporaire chez des hommes. La consommation de cannabis peut bouleverser le cycle menstruel des femmes… »
    Bref, comme l’opium, il va sembler produire des miracles au début ; mais en fait, rapidement, les drogues endommagent bien davantage le corps qu’elles ne l’aident.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pour sa conso perso.

    On a son age.
    C'est peut être pas la seule info pertinente.

  • pistache33
    pistache33     

    il voulait arrondir sa petite retraite papy.

Votre réponse
Postez un commentaire