En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Troisième nuit en haut d'une grue pour Serge Charnay qui réclame un droit de visite à son fils
 

En dépit des propositions faites par les autorités, le père de famille retranché a fait savoir qu'il ne descendrait pas de la grue.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • thierrymartinsgi320
    thierrymartinsgi320     

    Rappelez vous le symbole de la rèvolution: la prise de la Bastille. En fait le problème n'est toujours pas règlè en France. Tant que les juges ne seront pas responsale de leur erreurs , nous resterons les victimes de français qui assis vous jugent avec des arguments qui dans d'autres pays servent à prendre dècision opposée. Le dogme, la Fraternité maçonique, l'irresponsabilité sont la base de la Justice. Les braises de la justice monarchique reste une des plus minable dans le monde. Miai le Prèsident a prévu de rendre au peuple un Etat irrèprochable. En attendant la France perd des millions chaque années devant les cours internationales sans aucun prèjudice pour les fonctionnaires dèfaillants. Et oui les sindicats de la magistrature et autres lobbying tiennet les politiques car nous savons tous que le pouvoir ne se gagne pas sans se salir les mains.

  • valgego
    valgego     

    Dans plus de 80/100 des cas de divorce ,la mère obtient la garde des enfants ,même s'il est avéré que ses " aptitudes " à en assumer la charge ne sont pas les mieux adaptées .......les pensions alimentaires quasi automatiques dans un sens ,ne le sont pas dans l'autre ..........dans beaucoup de cas,le père reste après divorce, la vache à traire,la roue de secours,la protection compensatoire des insuffisances maternelles .Il est souvent privé de ses droits malgré les bonnes intentions écrites et rarement respectées ,avec des possibilités de recours procéduriers et de nature à envenimer les conflits .Il voit souvent sous ses yeux , l'avenir de ses propres enfants (dont il estime avoir le devoir d'éducation et de protection au même titre que la mère) compromis , et il s'efface pour ne pas "les couper en deux" en se pliant à la sottise et aux inconséquences des "jugements de Salomon" , ainsi qu'aux prétentions égotiques de la mère ........ les pères ne peuvent pas toujours assumer les fourberies auxquelles ils ne s'attendaient pas ,et être privés de leur responsabilité parentale par des lois et des juges sensées les garantir ........de temps à autre l'un d'eux "pète les plombs " , et madame Taubira , avec le respect "affiché" qu'elle a de son propre père , ne semble pas la mieux indiquée pour aborder avec sérénité les conflits parentaux et rétablir le respect mutuel entre parents divorcés ,dans l'intérêt des enfants.

  • ROMAIN DUPUIS
    ROMAIN DUPUIS     

    Franchement si il n'y avait que le fait que la justice ne face pas l'égalité entre le père et la mère … mais il y a aussi le fait que la justice n'arrive pas admettre que les mères peuvent être défaillantes et nuisibles à un enfant.
    Cela fait maintenant 8 ans que je me bat contre la mère de ma fille car elle la détruit (scolairement, psychologiquement et socialement) mais j'ai beau essayé de le prouver : Personne n'ose dire la réalité des choses sur la mère et cela me retombe dessus en disant en gros que la mère est obligatoire dans la vie d'un enfant … mais l'inverse (un père est important pour un enfant) cela est mis aux oubliettes.

  • Sandrine Labe
    Sandrine Labe     

    Je suis maman de 3 enfants, je suis séparée du papa depuis presque 5 ans, le juge a décidé de donner la garde au papa, je n'ai ren fait de mal pourtant, le jugment a été bâclé, je ne vois mes enfants que pendant la moitié des vacances scolaires puisque le papa a décidé d'aller vivre à 500 km de chez moi, je comprends tout à fait le geste de ce Monsieur qui réclame pour voir son fils, j'aimerais voir mes enfants plus souvent même plus en avoir la garde mais pour l'instant je n'en ai pas les moyens.. Je vais peut-être aller le rejoindre pour revendiquer mon droit de garde...

  • Stephane Decuyper
    Stephane Decuyper     

    Je suis d'accords sur ce que tu dit ,a tu divorce ?a tu des enfants ?et c'est tu de quoi tu parle avant de dire que les parent sont égoïste ?que ferais tu si ta femme partais a l'autre bout de la France avec tes enfants et que la loi te condamne a payée cette fameuse pension alimentaire qui nous tant de mal ?pourquoi devons nous être punis sur tous les tableaux qui sont très nombreux ?les solutions il y en a ,mais la loi ne veut pas mettre simplement des règles très simples et facile a mettre en place pour tous le monde enfant et parent sans faire trop de dégât ?la réalité et bien plus délirante qu'une simple histoire isole !!!!!et je passe a cote des nombreuse et incroyable action des femmes qui ne sont jamais punis et la cerise sur le gâteau on ce tait pour ne pas dire qu'elle a tord ,c'est insupportable a vivre quand on se bat a courir après nos enfants ...etc etc ...!!!

  • Jenenpensepasmoins
    Jenenpensepasmoins     

    Votre texte est très long et nébuleux. Vous me parlez de certains pays ou il y a une pièce pour....de carte d'identité au mineur, de fraude à la CAF, d'enfant scolarise ou pas, ...etc...pour finir par dire qu'en France c'est la justice qui prend les enfants en otage, alors qu'elle ne sait rien des manipulations des parents : je vous cite ! Donc, on est d'accord, ce sont bien les parents qui manipulent (toujours suivant votre raisonnement). Dans le cas présent il me semble qu'il s'agit d'un ignoble chantage que l'un des parent fait subir à l'autre, ou, peut-être mutuel, mais c'est tout de même l'enfant qui en fait les frais. Au vu de votre réaction, je me permets d'en déduire que vous avez connus de semblables déboires j'en suis navre, vraiment .

  • thierrymartinsgi320
    thierrymartinsgi320     

    Jenenpensepasmoins, c'est surprenant de penser que c'est la faute aux parents. Dans certains pays le père garde une pièce où vit la mère afin de permettre à l'enfant de voir son père. Dans ce cas c'est l'Etat qui a pensè que l'enfant avait des droits meme si il ne sait pas les exprimer.
    Qui prend les enfants en otage? En France c'est la Justice, car il y a des dogmes basés sur l'ignorance du psychisme de l'enfant. Il y a des tonnes d'associations pour dèfendre les enfants, Mais savez vous ce que fait l'Etat pour s'assurer que les enfants sont protègès de toutes les manipulations des parents? Rien car l'Etat ne sait rien si les parents ne dèmarchent pas auprès des administrations. J'ai personnellement informé un sous prefet de ses obligations quand il fournit des cartes d'indentités aux mineurs de moins de 13 ans, mème si la dèmarche du parent n'est pas pour obtenir des aides sociales, mais tout simplement pour prèparer un kidnapping international. En effet si aucune adminstration est contactée, personne va vèrifier que l'enfant est scolarisé ni mème si il est inscrit à la SS. Personne à la mairie va s'assurer une fois la carte est fournie au parent demandeur, si l'enfant est inscrit à l'ècole ni mème va chez un mèdecin. Si aucune dèmarche à la CAF est faite pour obtenir des aides, alors personne dans l'adminstration ne verifira si l'enfant existe. En effet l'obtention d'une carte d'identité par mensonge sur mineur est condamnable s'il y a fraude sur les aides sociales. L'Etat se décharge de toute responsabilité concernant la dèlivrance de la carte d'identité à un mineur. Cet argument fut ècrite sur un document enregistré par un sous prèfet. Sachant que les conventions internationales pour l'enfances obligent les ètats signataires de s'assurer de la scolarité et des soins mèdicaux quelque soit la situation des parents, Jenepensepasmoins devrait ètudier ce que la Loi dit avant de juger les parents comme des ègoistes. Mes propos ont été approuvé par Bruxelles avant de les envoyés à un Procureur génèral. L'Etat a cherché à obtenir des excuses mais Bruxelles ne l'a pas entendu de la sorte. L'Etat est le premier responsable quand il amène des parents à dèfier les JAF qui eux ne sont jamais condamnés car l'Etat leur garantit la protection dans leur jugement mème basé sur des jugements proprement partiaux. On a une des plus mauvaises justices dans le monde des pays riches Cet ètat de fait n'est jamais,mais jamais soulevé, si ce n'est en rapelant que le budget de la Justice augmente règulièrement. Mais remettre les dogmes au placart , rèformer l'enseignment de la magistrature, et abolire les loges en l'intèrieur des tribunaux, on de doit surtout rien faire.

  • Jenenpensepasmoins
    Jenenpensepasmoins     

    On ne connait de ce drame familiale que ce que les infos ont bien voulus nous communiquer. Difficile de dire qui a tort ou raison. Avant tout, il aurait fallu penser à l'enfant, qui n'a sûrement rien demande, et qui, pourtant, va en subir le poids. Pour en venir à ces extrémités, ni le père, ni la mère , n'ont pense à l'enfant. Il s'agit d'un règlement de compte égoïste. Il faut que les parents deviennent adultes et arrêtent de prendre leur enfant en otage. Cela vaut pour la mère comme pour le père.

Votre réponse
Postez un commentaire