En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Serge Charnay en haut de sa grue, samedi après-midi.
 

Toujours en haut d'une grue, sans vivres, Serge Charnay ne compte pas en rester là pour récupérer ses droits parentaux.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Serge CHARNAY
    Serge CHARNAY     

    Quelle que soit votre interprétation, vos convictions, le drame reste le même... des milions d'enfants privés de père..
    Donc, des millions de pères seraient des salauds, des tripoteurs, des violents... ou pire...?
    Non, demandez leur juste de vous raconter, ils vous diront ce qui se passe dans les tribunaux.
    Demandez également aux familles paternelles de ces enfants depuis combien d'années ils ne les ont pas vus... oncles, tantes, grands parents... et combien n'existent tout simplement plus...?
    Voilà pourquoi je suis monté sur une grue...
    Je vous supplie juste de sauver nos enfants...
    Serge CHARNAY, Père Privé d'Enfant

  • marieclaire
    marieclaire     

    Je suis une femme et je suis révoltée par ces mères qui ne pensent qu'à leur portefeuille en exigeant une pension alimentaire ne correspondant pas aux besoins réels des enfants. Ces mêmes mères qui vont s'acheter des sacs LV ensuite ou partent au ski ... Ces mêmes mères qui font subir un syndrome d'aliénation parentale à leurs enfants, qui menacent et font chanter les pères ... Ce sont les seules raisons pour elles pour refuser cette garde alternée ...Vous êtes une honte...

  • fghkjhnvd
    fghkjhnvd     

    Non, on s'en fout pas de son cas personnel, puisque justement, il soulève un vrai sujet, un problème réel !

  • MARIVET
    MARIVET     

    Bravo pour ce père qui en a…
    Les pères sont bafoués depuis des années dans l’indifférence générale. Enfin quelqu’un qui dénonce l’innommable, les abus d’une justice partiale et souvent orchestrée par des magistrats femmes et cela en toute impunité ( les magistrats sont irresponsables de leurs décisions ). Les pères sont réduits au rôle de pourvoyeur de fond pour payer des pensions alimentaires établies à la tête du client et sans jamais tenir compte de ce que la loi prévoit. La loi a pourtant clairement établi que le montant d’une pension alimentaire pour un enfant doit être calculé en tenant compte des besoins de l’enfant, des ressources des deux parents et aussi des frais engagés directement pour l’enfant. Généralement le montant de la pension est la plupart du temps fixé par le magistrat comme un marchandage entre celui qui demande et celui qui paye, bref une coupe mal taillée sans aucun fondement et surtout il faut « faire payer le père » comme si c’était le coupable parfait…
    Sans compter toutes les brimades et les privations imposées à ces pères qui veulent participer à l’éducation de leurs enfants. Les droits de visites quand ils sont accordés ont plus à voir avec une aumône qu’avec la moindre autorité parentale.
    Cela dure depuis trop longtemps et je comprends ce père car il n’y a pas d’autre solution pour faire changer les usages qui se sont illégalement établis.
    Je suis président de l’association LE PERE AUSSI à Dijon et ces pages ne suffiraient pas pour raconter et décrire le désespoir et la détresse humaine que j’ai vécue depuis plus de 10 années à travers mon expérience et celle de nos adhérents.
    Pour en revenir à l’action de ce père de Nantes, il a tout mon soutient, ma compassion et toute ma compréhension.
    Encore bravo
    Pascal MARIVET

  • Raph2300
    Raph2300     

    Heu... Désolé, le combat n'est pas les vivres... La preuve, il n'y a pas pensé... Avez-vous été confronté à une telle situation ? Je ne crois pas, vu les commentaires...

  • Raph2300
    Raph2300     

    De tout coeur avec cet homme. Nous sommes toujours les dindons de la mauvaise farce...

  • Eirell
    Eirell     

    Il est inconcevable qu'il puisse obtenir l'annulation d'une condamnation simplement en prenant les médias à témoin. Il se heurte à l'autorité de la chose jugée qui ne peut être remise en cause. Et c'est heureux... Je soutiens ces pères qui veulent être "pères", mais il faut reconnaître que c'est malheureusement encore marginal. L'écrasante majorité des abandons de famille reste le fait des "pères", et c'est peut-être en "condamnant" les pères défaillants, que les hommes redeviendront crédibles dans leur volonté d'assumer leur paternité.

  • Philippe Serin
    Philippe Serin     

    Pour facilité les négociation pourquoi les flics n’appelle t-il pas la mère pour discuté,a moins qu'elle est menti pour obtenir la garde de l'enfant,ce qui peu expliqué son refus de discuté car c'est quand même le père ce n'est pas le facteur.

  • maylissa
    maylissa     

    On s'en fout de son cas personnel. Il soulève un vrai sujet. Vous êtes bigleux ou bien ??

  • maylissa
    maylissa     

    On s'en fout de son cas personnel. Il soulève un vrai sujet. Vous êtes bigleux ou bien ??

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire