En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le "mur des cons" du Syndicat de la magistrature, révélé par Atlantico le 24 avril 2013
 

Françoise Martres a été mise en examen le 17 février pour "injures publiques". Une information confirmée par le Syndicat de la magistrature à BFMTV.com.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

151 opinions
  • culdabeille
    culdabeille     

    On verra le type de sanction, si il y a sanction. Mais il n'y aura pas de retenue sur salaire, ni de radiation des cadres....

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Le Syndicat de la magistrature conteste que cet affichage – qu’il n’a jamais eu l’intention de rendre public - puisse être assimilé à une quelconque publication syndicale. Il rappelle que ce sont les méthodes douteuses d’un journaliste - qui revendique lui-même le vol de ces images ! – et la diffusion par le site Atlantico.fr de cette vidéo filmée à l’insu des occupants de ce local qui sont seules à l’origine de la publicité donnée à ces images. Il dénonce l'instrumentalisation à laquelle se livre une certaine droite qui tente par tous moyens de détourner l’attention des citoyens de la mise en cause de l’ancien chef de l’Etat dans des affaires judiciaires. Cette même droite qui n’a par ailleurs jamais accepté le fait syndical dans la magistrature et n'hésite pas, en l'espèce, à protéger le site qui a rendu publiques les images volées pour l'évidente raison qu'ils partagent la même idéologie. Au-delà de cette manipulation grossière, cet acharnement n’a qu’un seul but : museler un syndicat qui les gêne et qui a fait de la défense des libertés publiques un combat.

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Buisson or not Buisson... Dans un communiqué ce vendredi, le Syndicat de la magistrature dénonce "une manipulation grossière qui n’a qu’un seul but : museler un syndicat qui les gêne et qui a fait de la défense des libertés publiques un combat" et "l'instrumentalisation à laquelle se livre une certaine droite qui tente par tous moyens de détourner l’attention des citoyens de la mise en cause de l’ancien chef de l’Etat dans des affaires judiciaires". Selon une source judiciaire, Françoise Martres a été mise en examen le 17 février pour injure publique à l'encontre du chef de file des députés UMP Christian Jacob et du général Philippe Schmitt, qui avait critiqué le "laxisme" de certains juges après l'assassinat de sa fille.Révélée en avril 2013, l'existence de ce mur avait été confirmée par le Syndicat de la magistrature qui avait précisé qu'il avait été installé dans le local sous la précédente majorité, "à une époque où les magistrats étaient très critiqués". Sur le panneau de photos figuraient plusieurs personnalités telles que Brice Hortefeux, Michèle Alliot-Marie, Nadine Morano, le magistrat Philippe Courroye, le criminologue Alain Bauer, l'ancien ministre et ex-entraîneur du XV de France Bernard Laporte, Alain Minc ou Jacques Attali... Les images avaient été fournies à Atlantico après qu'un journaliste de France 3, Clément Weill-Raynal, les eut filmées lors d'un tournage pour sa chaîne. Il avait été sanctionné par son employeur, qui lui avait reproché d'avoir menti sur l'origine des images, alors qu'il avait convaincu sa chaîne de les utiliser et de les commenter lui-même dans le journal télévisé après leur diffusion par Atlantico.Dans son communiqué vendredi, le syndicat "conteste que cet affichage - qu'il n'a jamais eu l'intention de rendre public - puisse être assimilé à une quelconque publication syndicale". "Ce sont les méthodes douteuses d'un journaliste et la diffusion par le site Atlantico.fr de cette vidéo filmée à l'insu des occupants de ce local qui sont seules à l'origine de la publicité donnée à ces image", ajoute-t-il.

  • LaCumularde
    LaCumularde     

    surtout honte à Mme Taubira qui avait qualifié le fait plus ou moins de bourde sans importance...

  • LaCumularde
    LaCumularde     

    C'est grave très grave! Ce mur n'est pas un mur dans la sphère "privée" pas du tout, c'est un local de syndicat et il s'agit dans certains cas de photos de parents de victimes odieusement assassinés!! Mme Taubira a voulu protéger ses magistrats, mais là elle ne pourra plus le faire! Ces affichages sont scandaleux et montrent bien qu'il va falloir faire attention par qui vous allez être jugé !!
    Je réitère persiste et signe : il faut élire les magistrats !!

  • pingouinjoufflu
    pingouinjoufflu     

    Mais qui parle du journaliste qui a perdu sa place....celui qui a été viré par F3 pour avoir révélé ce Mur des Cons????? Et qui peut encore croire le Joufflu dans sa déclaration d'indépendance de la Justice????

  • CAPAVENIR
    CAPAVENIR     

    Pris la main dans le pot de confiture, Madame la Présidente du Syndicat des intouchables.....

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    ça va tu t'amuses bien...PTDR

  • Gouik
    Gouik     

    Oui, mais dans notre cas, l'arbre est pourri et la terre est contaminée!

  • steeve 2
    steeve 2     

    mia mama domage pour toi petit fn tout ce que j'ecris est verifiable !!

Lire la suite des opinions (151)

Votre réponse
Postez un commentaire