Deux policiers tués et un autre blessé dans une course-poursuite à Paris

Le troisième agent, dont le pronostic vital est engagé, a été admis à l'hôpital pour y être opéré. Les deux occupants du 4x4, poursuivi pour excès de vitesse, ont été placés en garde à vue.

L. B. et M. T. avec AFP et Grégoire Pelpel
Le 21/02/2013 à 7:02
Mis à jour le 21/02/2013 à 15:31

Course-poursuite mortelle à Paris : un choc "d'une violence inouïe", relate un policier - 21/02


Deux policiers tués dans une course-poursuite à Paris - 21/02


Deux policiers de la BAC 75 ont été tués et un troisième blessé jeudi matin dans un accident survenu dans le nord de Paris sur le périphérique avec un 4x4 qui avait été pris en chasse.

Les deux fonctionnaires tués, âgés de 32 et 40 ans, étaient mariés et pères de famille. Selon nos informations, le blessé a été admis à l'hôpital Beaujon, à Clichy, puis transféré vers l'hôpital Bichat pour y être opéré. Agé de 54 ans, son pronostic vital est engagé.

Les deux occupants du 4x4, âgés d'une vingtaine d'années, ont été interpellés. L'homme qui conduisait, connu des services de police, était en état d'ébriété (1,4 g/litre de sang) et "en défaut de permis". Il a été placé en garde à vue pour "homicide involontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique".

>> A LIRE AUSSI : Le chauffard condamné 6 fois pour délits

Le passager, âgé de 21 ans et également en état d'ivresse (1,6 g/litre de sang), était aussi entendu par les enquêteurs.

De multiple infractions

L'accident s'est produit vers 6 heures sur le périphérique intérieur entre la porte de Clignancourt et la porte de la Chapelle. Selon les premiers éléments, le véhicule des policiers, qui étaient en mission, a été percuté par l'arrière avec une rare violence.

Le Land Rover des chauffards avait été pris en chasse au niveau de la porte Maillot par une première équipe de la BAC, en raison de multiples infractions au code de la route. Roulant à vive allure sur le périphérique, le 4x4 a semé cette première équipe avant de percuter, dans des circonstances qui restent à déterminer, une autre voiture de la BAC qui avait été avertie.

Circulation coupée sur le périphérique intérieur

La circulation a été longuement coupée sur le périphérique intérieur, au niveau de la porte de Chapelle, le temps pour les enquêteurs de faire les constatations. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête.

La question du jour

Selon vous, le gouvernement Valls conduit-il une politique d’austérité?