En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une sculpture a été érigée dans la nuit de lundi à mardi à Sivens (Tarn) en hommage à Rémi Fraisse mort le 26 octobre 2014 lors de heurts opposant des militants à des gendarmes.
 

L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, ce botaniste de 21 ans mort le 26 octobre 2014 lors de heurts entre militants et gendarmes, est toujours en cours.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • patacaisse
    patacaisse     

    Comme pour les jeunes morts dans le transformateur à Clichy on accusera les gendarmes et cela quelque soit les résultats de l'enquête. La réalité c'est un malheureux accident survenu lors d'une manifestation agressive envers les forces de l'ordre qui ont répliqué avec les moyens que met la société à leur disposition. C'est regrettable mais c'est ainsi !.....POINT

  • Newwton
    Newwton     

    Super article encore... C'est triste ce qui lui est arrivé, mais bon, la c'est vraiment la faute à pas de chance. Qu'il repose en paix.

  • reals
    reals     

    pourquoi n'était-il pas chez lui en respectant la loi ?

    black manba
    black manba      (réponse à reals)

    Quand on prend SES responsabilité on assume jusqu'au bout...

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    où en est l'enquête?
    Dans un placard

    patacaisse
    patacaisse      (réponse à MANENTIAL )

    ca

  • direvrai
    direvrai     

    Pourquoi l'article ne fait-il pas mention de l'endroit où ce jeune homme a été mortellement blessé ?
    Cela m'avait marqué à l'époque puisqu'il avait été décrit que la victime avait été blessée au niveau du dos et que son sac à dos avait été déchiquetté.

    Or l'enquête a déterminé que le tir avait été fait face à des individus je cite : " sur "cinq opposants agressifs qui jettent constamment toutes sortes de projectiles" "(dont des cocktails molotov).
    Ce type de projectile (grenade) dispose d'un retardateur qui fait que l'explosion se fait une fois la grenade au sol (tous ceux ayant fait un service militaire et ayant lancé des grenades savent de quoi je parle).

    Avec ces élément on peut imaginer plusieurs cas de figure, dont la possibilité que l'un des manifestants, décrits comme particulièrement agressifs, ait pu shooter dedans comme avec un ballon pour tenter de la renvoyer, la faisant ainsi de nouveau décoller et provoquant tragiquement les blessures mortelles de la victime.
    Certains pourraient penser aussi à un rebond malheureux, mais ce genre de projectile et son poids font qu'il ne pourrait rebondir si haut, d'un dizaine de centimètre tout au plus et plus vraisemblablement pas du tout.

    Dernière hypothèse, le jeune homme aurait fait demi-tour au moment du tir pour fuir et la grenade aurait tragiquement atterrit dans son sac à dos, peu vraisemblable mais des choses plus extraordinaires ont déjà été observées.

Votre réponse
Postez un commentaire