En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les jours du policier de Montpellier ne sont pas en danger.
 

Un policier de la BAC de Montpellier a été grièvement blessé lundi soir, lors d'un contrôle dans une cité sensible de la ville.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • NonoBasque
    NonoBasque     

    non car pour le coup c'est de la légitime defence

  • jype20
    jype20     

    Arrêtez de dire "bande de jeunes" - Soyez plus précis - Vous insultez la VRAIE jeunesse française !! - Vivement 2017.

  • plusjamai
    plusjamai     

    et oui,les faits divers ne font plus dans la diversité....mais plutot dans la continuité de 1981!!!!!!! c'est a dire le social a 3 balles.........

  • petitponey
    petitponey     

    trabucaire, le 06 novembre 2012 à 10h39


    je valide ...!

  • taylor
    taylor     

    Vous venez de décrire la réalité vrai!!
    Mais certaines de nos élites n'ont pas les mains propres!
    On l'a vu avec l'élue EELV!
    Qui se ressemble s'assemble.

  • Justin Case
    Justin Case     

    "Aucune arme n'a été utilisée"... Et c'est censé nous rassurer ?
    Quant aux "zones interdites de la république" dont parle Max 85 plus bas, elles existent déjà ! Depuis un moment !
    Il y a des dizaines de cités en France dans lesquelles la police ne peut quasi plus rentrer sans qu'il se passe des faits similaires à ceux décrits dans cet "article".
    Des zones de non-droit ou des racailles-dealers-truands font régner la terreur et imposent petit à petit leurs propres lois aux habitants (et développent une économie parallèle fort juteuse faite de trafics en tous genres que personne ne peut et ne veux stopper).

    Il me semble que tout homme (ou femme) politique avant de donner son avis sur la question des banlieues sensibles devrait être obligé d'y habiter une année entière (allez va, même un petit mois ça suffirait), histoire de mieux appréhender le problème.
    Ca permettrait à nos zélées élites de parler (et d'agir) en connaissance de cause.
    Parce qu'il est clair que vues des appartements de fonction de la rive gauche parisienne et des ministères aux lambris dorés, les cités paraissent tout de suite bien moins dangereuses, moins réelles... donc ne constituent pas une priorité pour les gentils membres du gouvernement ... qui mènent ce pays à sa perte avec un grand sourire de G.O. du Club Med..

  • taylor
    taylor     

    C'est ce qui arrivera de toute façon!

  • Max 85
    Max 85     

    Il faut que dans des cas pareils ,ils aient le droit de faire usage de leurs armes,le respect par la peur du gendarme reviendrait...Sinon nous allons vers des zones interdites à la république et des états dans l'état...Il faudrait qu'ils se réveillent et arrêtent de faire des discours stériles au gouvernement

  • ALONZANFAN
    ALONZANFAN     

    Je ne comprends pas les médias. Pour eux l'essentiel est de faire un article de presse. Il faut arrêter de parler de ces jeunes et de ces policiers qui font trop de contrôle d'identité. Y en a mare maintenant il faut que la république soit la plus forte dans tous les domaines. IL FAUT DONNER LES POUVOIRS AUX POLICIERS!!!!!!!!!!!!!!

  • taylor
    taylor     

    Depuis que la Gauche est au pouvoir ,son discours pro Racailles a donné un formidable signal positif a ses amis Bandits, de ce fait! la chasse aux flics est ouverte depuis le 6/05/2012

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire