En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des défilés de haute volée dans un contexte économique fragile
 

par Pascale Denis PARIS (Reuters) - Comme galvanisées par l'arrivée de Raf Simons chez Dior et Hedi Slimane chez Saint Laurent, les griffes de luxe...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • smartiz
    smartiz     

    que la haute couture est belle, mais que les mannequins sont moches! des vrais squelettes ambulants!

Votre réponse
Postez un commentaire