En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - L'écrivain Richard Millet, qui a fait scandale en publiant "L'Eloge littéraire d'Anders Breivik", a démissionné jeudi du...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • smithnini
    smithnini     

    IL A tué 77 pesonnes de son pays, sacré mode de communication..

  • la fourmi
    la fourmi     

    anders breivik a crié tres fort pour nous
    alerter, mais personne n'a entendu...

  • eldiablo2
    eldiablo2     

    ba voyons !!! vous inquieter pas ils vont se tuer entre eux bonne journee

  • An2
    An2     

    Voilà un écrivain couillu, àà l'opposé des BHL; anjot et consort, les écrivains institutionnalisés mais bien dans le moule. Millet a le droit d'écrire ce qu'il pense. ce n'est pas un adorateur de Breivik, bien au cntraire; Il a voulu surtout montrer la "perfection de l'horreur orchestrée par le tueur. la beauté satanique d'un acte odieux monté par un seul homme. IL n'en dit pas moins que c'est une merde mais les bien pensants, ceux qui par contre soutiennent les voyous qui agressent, violent, détruisent en leur trouvant toutes les excuses possibles, ceux-là qui défendent, légitimisent l'ultra violence, la guerre veulent bannir Millet des cercles littéraires. Ces enfoirés de collabos devront repondre un jour devant le peule de leur lacheté.
    BRAvo à vous M.Millet

  • ..Blackjack21..
    ..Blackjack21..     

    Millet répète à longueur de plateau et de ligne qu'il ne partage pas l'idéologie de Breivik. Quant à la peuplade des écrivains bouche trou, la majesté du Mal ainsi que son esthétisme est traité par plusieurs penseurs et philosophes qui n'ont pas attendu que naissent les chouineurs effarouchés de la bourgeoisie contemporaine pour en parler.

Votre réponse
Postez un commentaire