En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un homme affiche des portraits des militantes kurdes assassinées dans la nuit du 9 au 10 janvier au Centre d'information du Kurdistan, à Paris.
 

Un proche des militantes kurdes assassinées le 9 janvier à Paris a été mis en examen lundi et placé en détention provisoire. 3 militantes kurdes avaient été assassinées dans la nuit du 9 au 10 janvier, au Centre d'information du Kurdistan, situé près de la Gare du Nord.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • AUDS
    AUDS     

    Exécution politique commanditée par la Turquie en utilisant un kurde né en France, peut-être contre rémunération ? La Police et la Justice le diront.

Votre réponse
Postez un commentaire