En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un véhicule de police passe devant des migrants à Calais, le 21 octobre 2014.
 

De nouvelles échauffourées avec des migrants qui tentent de monter dans des camions de marchandises à Calais ont poussé le ministre de l'Intérieur à réagir.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • AgentK3
    AgentK3     

    2017 FN pour mettre fin au cirque

  • vestale
    vestale     

    Cazeneuve se fiche du monde ou quoi ???...35 à 40 policiers vont peut-être arranger le problème?

  • résiste
    résiste     

    oui, et après?? on fera quoi quand il y en aura 10 000?

  • spid
    spid     

    il serait plus économe de renforcer les contrôles aux frontières,voir les rouvrir,que d envoyer des CRS pour contenir tous ses gens passer en fraude,et qui nous amenés les maladies,que mr cazeneuve envoi ses troupes de CRS dans les quartiers chauds ou nos forces de l ordre,se font agresser,rouler dessus,sans pouvoir se défendre,sous peine de finir devant un juge,ce ministre devrait sortir un peu ,des banlieues chic,tout comme ses collègues,qui font croire que tout va bien,alors qu ils ont pas mis un pieds dans les cites concernés par le changement,seul nos représentants de l ordre voient ça qu il se passe,facile de se promener dans les beaux quartiers,avec une armada de flics,et de journalistes,qui nous font croire que tout va bien,je vais bien,me tarde 2017,certains vont raser les murs

  • patriote13
    patriote13     

    Le Peuple écoute et regarde !

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    C'est l'moment !!??!! Après 15 ans( et même avant la fermeture de Sangate), le ministère de l'intérieur se décide enfin à agir ???
    Paraît-il...."Mieux vaut tard que jamais". Pas si sûr !

  • MrParano
    MrParano     

    En 2013, l'aide médicale d'état (AME) aurait coûté plus de 800 millions d'euros, pour 250 000 bénéficiaires. Soit en moyenne 3200 € de frais de santé offerts à chaque clandestin, par an, payés avec vos impôts. Et vous, combien la sécu vous rembourse t elle chaque année?

    Glochide
    Glochide      (réponse à MrParano)

    Oui j'ai un ami qui y travaille . il me disait que les tuberculeux des pays de l'EST arrivent pour se faire soigner en France car chez eux on refuse de les traiter . Le traitement par antibio est très coûteux et très long ! Et ils ont l'ordre de les soigner et de les isoler pour éviter la contagion . Voilà un exemple ou vont nos impôts , il faut soigner l'Europe et l'Afrique mais on peut , la preuve il suffit de baisser les allocs de la famille , les retraites et les salaires et hop , on y est !.....

  • Glochide
    Glochide     

    Ils sont en situation irrégulière , alors ?????

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    35-40 hommes seulement pour gérer une invasion massive d'étrangers vagabonds, bravo !

  • petit caton
    petit caton     

    Mais qu'attend le gouvernement pour renvoyer ces délinquants,chez eux.

    sylvaa
    sylvaa      (réponse à petit caton)

    Problème:
    "chez eux", c'est parfois impossible à déterminer, puisqu'ils brûlent leurs papiers et adoptent la technique de ne reconnaitre aucune "nationalité" précise.
    Les "renvoyer", en admettant cela rendu possible, c'est payer le prix d'un voyage qui de toutes manières, ne sera jamais "sans retour". L'expérience prouve que certa

    sylvaa
    sylvaa      (réponse à sylvaa)

    L'expérience prouve que certains s'adonnent à cet exercice depuis plusieurs mois
    De plus, certains ayant renoncé à risquer un passage, ont trouvé plus pratique de s'adonner à quelques menus faits de délinquance dans le but de se faire "loger" et nourrir aux frais de l'Etat, avec le bénéfice d'un suivi médical obligatoire et gratuit.
    D'autres encore trouvent tout naturel d'établir sur le territoire français un "état dans l'état", microcosme où seules les règles internes font force de loi ("de la jungle") et vivent ainsi en despotes aux crochets de la multitude soumise à leurs véritables milices.

    Lire "le camp des saints" de Raspail... (et pourtant, il ne date pas d'hier)

Votre réponse
Postez un commentaire