En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dessin d'audience représentant Noëlla Hégo, mardi, au premier jour de son procès
 

Deux experts ont conclu à "l'altération" du discernement de Stéphane Moitoiret. Mais selon eux, l'homme était "partiellement" lucide et agissait sous le coup de la colère, non de la folie.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Se sont des cas où il faudrait appliquer la peine de mort. décapitation en place publique, puis tête en exposition sur un pic. Pour avoir fait ce qu'ils ont fait à ce petit garçon ils ne méritent rien de plus. C'est rapide, économique et éducatif !

Votre réponse
Postez un commentaire