En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jacques Maire à l'ouverture de son troisième procès pour les meurtres de Nelly Haderer et Odile Busset, le 6 octobre 2008 à Metz.
 

La science pourrait avoir résolu l’une des plus grandes énigmes judiciaires des trente dernières années. En 2009, à la demande de la famille de la victime, la justice avait rouvert le dossier pour faire analyser les scellés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je me permet de rappeler aux magistrats si irréprochables et propres sur eux que les tests adn n'ont pas été découverts en 2009. En 2008 lorsque cette pourriture a été jugé en dernier recours et qu'on s'est posé la question de savoir s'il existait ou non des preuves de sa culpabilité, il était largement encore temps d'en faire pratiquer un. Au lieu d'épingler les photos des politiques sur les "murs des cons" vous devriez faire un petit trombinoscope ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Wow, 5 ans pour faire une analyse ADN, on est loin de l'analyse en quelques minutes comme à la TV ... Plus aucun recours ? Plus aucun recours légal, oui. Mais bon on peut toujours le descendre comme un chien et gracier le tireur.

  • bergli
    bergli     

    Monsieur RIZET, excellent journaliste POLICE/JUSTICE aurait du informer, l'avocate de Monsieur MAIRE, que les enquêteurs, à ce jour tout comme il y a 30 ans, représentent les éléments d'enquête aux victimes, aux témoins, aux mis en cause, alors qu'ils sont placés sous scellé immédiatement après leurs saisies. Par conséquent, la pollution de l'objet est impossible. Mais çà l' avocate elle le sait, surtout si il s'(agit d'une trace de sang trouvée à l'intérieure de la poche d'un pantalon. a l'entendre je me demande si la Police n'est pas suspectée........

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Il faut que justice soit faite si c'est le coupable !

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    On ne peut pas etre juger 2 fois pour le mème crime. C'est le problème de juger en France sans vèritable preuve . Une légéreté de notre justice très médiévale. Mais combien d'innocents sont victimes de l'injustice? Et je sais de quoi je parle. Il y a bien un problème dans la mèthode française à juger. Et si elle est 46 au classement mondiale, c'est pour de bonne raison.
    Dans d'autre pays, il y a des solutions ...

  • felicie
    felicie     

    Espérons que la greffière a été lourdement sanctionnée à l'époque, de même que le juge (encore qu'on a toutes raisons d'en douter...). Surtout que ce sont peut-être les mêmes qui ont tout mis en oeuvre sans désemparer, à l'occasion, pour enfoncer des innocents.

  • yapapire qeux
    yapapire qeux     

    ola doucement la vindicte ! il n'a tout de même pas fait un geste condamnable comme Dieudonné que je sache !

  • nad 33
    nad 33     

    si la preuve est apporté il faut le renvoyer en prison et il doit rendre l'argent qu'il a touché,quand la justice veut elle peut !

  • contrelesabusdepouvoir
    contrelesabusdepouvoir     

    Cela fait beaucoup.

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Et voilà l'argent des contribuables que nous sommes à servi a cet assassin, il l'obliger à rembourser l'argent qu'il a touché. Je pense à la victime et à sa famille. La pauvre femme comme elle a du souffrir.
    Il peut rigoler ce vaurien, il faut qu'il reparte par la case prison et vite.

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire