En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le huis-clos a été partiellement levé jeudi après-midi et vendredi matin.
 

Vendredi matin, au procès du meurtrier présumé d’Agnès, 13 ans, les débats ont porté sur les erreurs concernant le suivi de Mathieu, le meurtrier présumé de l'adolescente.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • stargate
    stargate     

    DOMMAGE QU'IL N'Y A PLUS DE PEINE DE MORT DANS NOTRE PAYS!!!!

  • mirabelle
    mirabelle     

    Pourquoi nos juges se défausse sur les psychiatres ceci est trop facile. .prenner vos respnsabilités assumé vos fiches de paye

  • Vally
    Vally     

    J'espère qu'au-delà de la condamnation de ce jeune psychopathe, les instances responsables seront sanctionnées, que les individus de ces instances seront personnellement poursuivis. En effet, il est trop facile de se retrancher derrière une institution pour ne pas faire correctement le travail pour lequel ces fonctionnaires sont ayés avec NOTRE argent
    Dans le privé, un tel laisser-aller aurait justifié d'un licenciement
    Ici les conséquences sont atroces et les mis en cause ne paieront jamais pour leurs fautes, garderont un travail qu'ils font mal et seront payés ne rien faire jusqu'en fin de carrière
    C'est écoeurant

Votre réponse
Postez un commentaire