En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Matthieu (g.) derrière ses avocats, mardi, au premier jour de son procès.
 

Au premier jour de son procès, la cour d'assises de Haute-Loire s'est penchée sur la personnalité de Matthieu, 19 ans, accusé du viol et du meurtre d'Agnès Marin en 2011.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Carambar
    Carambar     

    l'expertise en France ne suit aucune procédure .... archaïque un expert a 1 chance sur 2 de se tromper (autant croire une voyante) ...et le juge 1 chance sur 2 de relâcher un dangereux criminel____ au Canada et aux USA ils ont mis en place un protocole ( comme pour les profilers ) qui est utilisé par une dizaine d'experts en France.......en retard comme d'habitude

  • tramerien
    tramerien     

    il n'y a pas de doute les "experts" sont balaises la dedans...ha la la ..pauvre gosse elle n'est plus de ce monde lui si...que vont ils faire de ce type dangereux ??? dans quelques années il sera de nouveau dans la rue...pourtant il y avait une solution avant le socialisme : la mort pour ces dangereux récidivistes....il n'y a rien d'autre pour eux....mais grace aux socialistes nous avons le "plaisir" de les mettre à l'abri un cetain temps ensuite dehors...et rebelote....encore un mort.....triste France sour le règne socialiste.....

  • KOLER
    KOLER     

    ce type doit être liquidé puisque la peine de mort est abolie, or il l'a utilisée. N'est ce pas taubira, badinter, mitterand, mauroy et lma clique ????

  • Genesius
    Genesius     

    Et aller, on va lui chercher des excuses, des circonstances "atténuantes" etc...Oh lala, comme il est devenu facile de minimiser ses actes, c'est pas comme s'il avait tué la gosse sur le coup de colère, son acte a été prémédité. C'est un prédateur sexuel et très dangereux puisqu’il est qualifié "d'intelligent". Pas de psychiatrie, il a agit en sachant ce qu'il faisait. Prison à vie, point.

Votre réponse
Postez un commentaire