En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'affaire du meurtre et du viol d'Agnès avait suscité l'émotion et la polémique.
 

Alors que s'ouvre le procès de Mathieu, accusé du viol et du meurtre d'une adolescente de 13 ans en novembre 2011 au Chambon-sur-Lignon, retour sur les mesures annoncées à l'époque et celles qui ont vraiment été adoptées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • tux92
    tux92     

    Pourquoi n'interdit-on pas ces syndicats de magistrats ou ne leur interdit-on pas de s'exprimer publiquement, comme pour les militaires ?
    Après tout, ce sont des fonctionnaires et leur rôle est d'appliquer la loi, un point c'est tout. Pourquoi se permettent-ils toujours de dire si telle loi est bonne ou pas, ce n'est pas du tout leur rôle !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et soit dit en passant à nos amis frontistes, à moins que LePen instaure un système dictatorial et s'empare du pouvoir judiciaire, que pensez vous qu'elle pourra y faire ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pour le référendum, pour qu'un vote "non" soit comptabilisé, il faudra le nom, l'adresse et les coordonnées bancaires de l'électeur. Si la réforme est refusée, pour financer les centres de détention pour mineur, les sorties à la plage, les balades à cheval, que les enfants de familles honnêtes (qui subissent les exactions) ne peuvent pas se payer, on leur augmentera leurs impôts de 10%. Pour les gens non imposable on leur fera payer un impôt forfaitaire. Voila quelque chose qui serait fondamentalement démocratique.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous remarquerez un truc, en haut des décisions de justice : "au nom du Peuple Français". Comme pour le reste ... soumettons ces mesures au référendum, et que les juges s'y plient.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    En effet, le problème, fondamentalement, ne repose pas entre les mains de l'exécutif et du législatif. IL SUFFIRAIT QUE LES JUGES FASSENT LEUR P***** DE BOULOT, CE POUR QUOI ON LES PAIE !!! Mais puisque ces irresponsables, complices des récidivistes, s'en battent manifestement les roubignoles, et bien l'exécutif et le législatif font ce qu'ils peuvent : des lois.

  • Lionne77
    Lionne77     

    "... mais doit-on, pour autant, compromettre l'avenir de mineurs qui, pour certains, ne seront jamais condamnés ni même poursuivis." Incroyable d'entendre et de lire de telles absurdités. Protégeons les criminels avant tout... après tout ce ne sont que quelques victimes qui subiront leurs coups. Si à travers ces yeux de démon on peut en faire un ange... Alors tendons leur la main... Après tout, ce ne sont également des victimes... C'est vrai, leur passé en dit long, peut-être... Alors... Je suis contre ce système pervers et je pense que, dans ce cas précis, la peine de mort n'est que la seule sanction acceptable pour ce monstre.

  • mirabelle
    mirabelle     

    La justice ainsi que nos juges doivent être réformé . Il y a trop de scandale et de laxisme et les magistrats doivent prendront leurs reponsabilitées et non laisser la décision à la médecine tout cela est trop facile

  • antimegane
    antimegane     

    la magistrature ne fait pas un bon boulot
    moi je suis pour la peine de mort pour des recidvistes

  • Denis Morin
    Denis Morin     

    Je cite le Syndicat de la magistrature : "L'affaire du Chambon-sur-Lignon est effectivement dramatique mais doit-on, pour autant, compromettre l'avenir de mineurs. ". Non mais je rêve là !!! ou plutôt c'est un cauchemar !!!! "compromettre l'avenir d'un mineur est plus important qu'un VIOL SUIVI D'UN MEURTRE !!!!!!!!!!!!!....AU FOU L'AGENT !!!!!

  • Martellus
    Martellus     

    Mais* (quelle horreur)

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire