En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Benoît XVI a prié pour la paix en Syrie, en Palestine, au Liban et en Irak, au cours de la traditionnelle messe de Noël célébrée dans la basilique Saint-Pierre.
 

Au cours de la traditionnelle messe de Noël, donnée dans la basilique Saint-Pierre, à Rome, lundi soir, le pape Benoît XVI a longuement évoqué le rejet de Dieu en Occident.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Excalibur
    Excalibur     

    Quel hypocrite !

  • vauban
    vauban     

    la religion ne concerne que ceux qui y croient

  • choco56
    choco56     

    Avec tout le respect que je dois à Benoit XVI, Quand la religion reconnaîtra ses fautes, et les fautes de ses fidèles, en demandant pardon par exemple, aux victimes de la pédophilie de certains prêtres, peut-être que l'homme se penchera un peu plus vers Dieu.
    Maintenant, demander aux chrétiens et aux musulmans de construire ensembles leurs pays, mission impossible.
    Ce n'est pas une question de religion, c'est une question de culture. Et les deux ne vont pas ensembles. A méditer.

  • harlemD
    harlemD     

    voila bien une pensee profonde ou chaque mot a un sens intense.
    Bien loin de l agitation futile de nos politiques guignolesques, a commencer par ce Hollande est ses sbires, bouffons superficiels.

    la force de Rome est de rappeler regulierement l humanite a des concepts essentiels. En rappelant l importance du divin chez les hommes, le Pape ridiculise en quelque mots les politiciens avides et cupides!

    Et oui, le vrai pouvoir reside la: Dans la capacite qu a l eglise de Rome a controler le temps des hommes.

Votre réponse
Postez un commentaire