En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mayotte sur une poudrière, les violences reprennent
 

A Mayotte, où un manifestant est mort mercredi après une échauffourée avec la police, la violence a subitement repris. Le département est en grève général depuis un mois. Les syndicats et les habitants réclament le blocage du prix des produits de première nécessité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

78 opinions
  • François par Wongo
    François par Wongo     

    Bonjour
    Je cite "Le gouvernement négocierait en ce moment un accord bilatéral avec la France à propos de Mayotte. Cet accord aboutirait à la signature d`un traité « de paix et d`amitié » pourrait faciliter la libre circulation des biens et des personnes entre Mayotte et les autres îles
    La perspective de la signature d'un tel pacte fait dire à certains observateurs de la vie politique comorienne que le remaniement ministériel pourrait être remis à une date ultérieure pour permettre à l'équipe en place notamment le ministre des Relations extérieures de mettre au point et d'une manière définitive, les tenues de cet accord"

    Suite à cette information,Il est de notre devoir à tous, franco-comoriens et comoriens , de bien comprendre la signification d'un tel acte officiel entre le ministre des affaire étrangère comorien et le représentant de la France. C'est un acte politique dont l'Etat comorien se rend encore une fois et incontestablement complice en tombant dans ce piège, pour essayer de calmer les esprits voir séduire l'électorat franco-comorien de la Diaspora qui réside en France. OUI nous devons faire cette lecture là. Pourquoi cette signature maintenant et pas avant ? Que contient ce traité précisément ? Le peuple comorien dans son ensemble, à l'étranger comme aux Comores, a le droit de le savoir car il n'est pas dupe. Le devoir de vigilance est présent dans nos esprits surtout quand on sait que la politique française vis à vis du territoire comorien de Mayotte a toujours été la même à gauche comme à droite depuis l'indépendance des Comores.
    Enfin, si l'émissaire de la France et le ministre comorien des affaires étrangères pensent que notre analyse sur cette signature est mauvaise, alors ils doivent nous montrer par des actes concrets maintenant, pas une promesse après les élections présidentielles françaises. La France doit reconnaitre qu'elle ne fait pas de cadeau ni à l'Etat comorien ni au peuple comorien en faisant ces "concessions". Au contraire elle doit aller plus loin en actant officiellement face à la communauté internationale, que Mayotte est un territoire comorien.

    Je vous souhaite une très bonne année à tous

  • François par Wongo
    François par Wongo     

    LA VERITE SUR LA CRISE A MAYOTTE
    Temoignage poignant d’un citoyen mahorais

    Les Antilles ou la Réunion sont des créations françaises et le resteront, Mayotte n'est qu'un confetti de l'ancien Empire, non-décolonisé: une erreur de l'histoire entérinée par Sarko.
    A Mayotte, on a une haine féroce, avouée et assumée de “l'étranger comorien” ou africain et inavouée, jusque récemment, du blanc.
    Comment se sentir lésé quand on se situe dans la zone économique la plus pauvre du monde (Mozambique, Tanzanie, Comores, Madagascar...), que l'on ne produit rien, le tout avec un niveau de vie supérieur à un pays européen de l'Est. La société mahoraise accuse non pas 50 ans de retard, comme on veut leur laisser croire, mais plusieurs milliers d'années d'un point de vue historique : société de cueilleurs (même pas pêcheur, ni chasseur), repliée sur elle même, du fait de l'insularité. On se demande ou était l'utilité de faire exploser le pouvoir d'achat aussi vite, pour en arriver à la situation actuelle. La bourgeoisie mahoraise a accumulé bien plus d'argent qu'il n'était raisonnable : défilé de 4*4 à 60 000 euro (cassés encore neufs!), propriétaires fonciers de multiples maisons construites par des anjouanais balancés à une police complaisante, emplois fictifs, subventions détournées, détournement d'argent public, abus de biens sociaux...
    L'économie à Mayotte n'existe pas en tant que telle, car à 100% sous perfusion de la métropole, et donc du contribuable. Le non-fonctionnement de cet embryon d'économie est dû à l'incompétence et à la malhonnêteté ultime du conseil général et des mairies, au refus et à l'incapacité de se mettre au boulot de la majorité de la population. Il s'agirait plutôt d'un problème d'une société schysophrène, à la dérive, et en perte totale de valeurs morales.
    Ce n'est pas un problème de prix, prix qui ne correspondent à aucune création de richesses, mais qui permettent juste de définir une échelle de valeurs : un carton de mabawa ça vaut 36 cocos et c'est tout !(3 cocos = 2 euro)
    Un mahorais dans un emploi fictif ça mérite 4000 euro par mois, un anjouanais qui bosse, 50 à 150 euro ,viola ce que pense la population.
    Je vous rappelle qu'en 2003 après l'épuration du village d'Hamouro l'intégralité de la population, des élites et des maires soutenaient le maire de Bandrélé avec la complicité de la France. La France a effectué un lavage de cerveau sur la population , non éduquée, revu et corrigé l'histoire, au point qu'ils pensent tous la même chose. Je vous cite les principaux postulats plus débiles et inexacts les uns que les autres :
    * nous on est gentils et accueillants, car on est mahorais
    * On a choisi d'être français et on est plus français que les blancs puisque l'on est mahorais. On était français avant l'Alsace et la Loraine !
    * On n’est pas comoriens, ni africains, puisque l'on est mahorais.
    Le fondement de cette société consiste à exploiter la main-d'’oeuvre anjouanaise et à extirper le plus d'argent possible à la France et aux Mouzoungous. La malhonnêteté est sans limites d'un bout à l'autre de la société. Du député , aux maires en passant par les conseillers généraux jusqu'au simple citoyen on retrouve le même principe : pillage systématique considéré comme légitime! Et toujours aucune réaction des autorités qui laissent la situation se dégrader...et matraque les Comoriens pour le plus grand plaisir de nos chers compatriotes (dans ce qui convient d'appeler un "crime contre l'humanité"). Donc impunité totale devant la justice, avec le sentiment du contraire, enrichissement très rapide de la nouvelle bourgeoisie : les "enfants gâtés de la république".
    L'explosion démographique, l'immigration des pays voisins non maîtrisée (voire encouragée pour bétonner à moindre coût Mayotte), le desserrement et la frustration des jeunes, auraient du conduire l'état à prendre des mesures tout autres que cette départementalisation parfaitement incongrue. On voit mal comment les Mahorais qui prennent, mais ne donnent jamais, pourraient accepter de payer des impôts en 2014.

  • francois45
    francois45     

    Cela fait plusieurs années déjà, depuis la fin de la guerre froide et surtout après la chute du mur de Berlin, que les intellectuels européens et du monde ont souligné la transformation stratégique des anciens pays colonisateurs vis-à-vis de leurs anciennes colonies. Cette nouvelle forme d'influence que l'on appelle LE NEOCOLONIALISME (né après les indépendances) se décline en plusieurs approches. En lieu et place d'un contrôle militaire officiel, les puissances néocolonialistes comme la France utilisent des prétextes humanitaires et démocratiques pour justifier la présence militaire sur des territoires indépendants.
    C'est le cas de Mayotte depuis 1975 après le refus de l'indépendance des Comores par la France sur l'ensemble du territoire comorien. Sous couvert de referendums tronqués, la France trompe les mahorais et les métropolitains en occupant illégalement l'ile de Mayotte, en utilisant l'argument démocratique.
    La plupart du temps, les révoltes sont écrasées par des méthodes de contre-insurrection. Nous le constatons avec l'usage de la force de la gendarmerie française sur la population mahoraise. Les médias français (et les médias et autorités comoriennes : Ndlr) se taisent alors qu'ils sont parfaitement au courant de cette duperie. Du coup l'ensemble de la population française ignore le fond de la question de Mayotte et par conséquent il est difficile d'obtenir le consentement des populations occidentales. De plus, les média liés aux intérêts des grandes agences de presse, elles même liées au pouvoir de Sarkozy, taisent en grande partie les événements où la responsabilité des grandes puissances, comme la France, est directement concernée.
    Pour conclure, je rappelle que les Comores sont indépendantes depuis 1975. Elles forment un Etat souverain inscrit à l'ONU et composé de quatre iles : Grande Comores, Anjouan, Mohéli et Mayotte.
    Par conséquent, Mayotte n'est pas une ile française ni historiquement, ni géographiquement ni juridiquement.
    Compte tenu des violences exercées sur la population comorienne de Mayotte, par la gendarmerie française, en territoire indépendant, la France commet une agression sur un pays souverain qualifiée de crime contre l'humanité. Les événements actuels constituent des preuves tangibles présentables au Tribunal pénal International, sans oublier les milliers de familles mortes en essayant de traverser la mer entre Anjouan et Mayotte pour joindre les leurs.

  • francois45
    francois45     

    Monsieur le Président du Parlement européen

    Question sur l'ile comorienne de Mayotte.

    Est-il normal qu'un pays comme la France qui défend les droits de l'homme et la liberté des peuples et des Nations puisse occuper illégalement un territoire jusqu'à imposer un visa en 1995 qui a provoqué la mort de milliers de femmes et enfants entre l'ile d'Anjouan et Mayotte ?
    Selon la Résolution 376 de l'ONU du 17 octobre 1975, la Résolution 3385 du 12 novembre 1975, les Comores sont admises aux Nations Unies et sont composées de quatre iles : Grande-Comore, Anjouan, Mohéli et Mayotte. Or depuis l'indépendance des Comores et la reconnaissance de son intégrité territoriale par l'ONU, la France ne l'a jamais reconnu et occupe illégalement l'ile comorienne de Mayotte. Par conséquent, selon les références juridiques internationales citées ci-dessus, la France viole ces Résolutions et doit être condamnée au même titre que n'importe quelle Nation qui viole les lois internationales.
    La Lybie (sous le commandement de le France avec l'OTAN), l'Irak et d'autres pays n'ont-ils pas été condamnés par la communauté internationale? Et pourquoi pas la France ? La France utilise l'argument démocratique pour justifier sa présence illégale à Mayotte. Elle a organisé divers referendums dont le dernier date du 29 mars 2009 sur le territoire comorien de Mayotte. Or la Résolution 31/4 du 21 octobre 1976 condamne et rejette toute forme de référendums ou consultations qui pourraient être organisés ultérieurement en territoire comorien de Mayotte par la France et les considère comme nuls et non avenus. Elle condamne également toute législation étrangère tendant à légaliser une quelconque présence coloniale française en territoire comorien de Mayotte. En d'autres termes, si l'Europe accepte la demande de la France de rendre Mayotte Région Ultrapériphérique, elle se rendra complice et coupable de soutenir une occupation illégale de cette ile.
    Je vous prie d'agréer, monsieur le Président, mes salutations distinguées.

  • rastaqouére
    rastaqouére     

    le seul département Français musulmans et dont aucun des habitants ne travaillent!!l'aide sociale est supérieure au continent!les Comoriennes viennt toutes accoucher a Mayotte pour que leur rejeton soit Francais!!a quand la loi du sang pour les pays d'outre mer??c'est trop facile!! jusqu'à quand les agneaux Français vont accepter cela!!

  • mcb33
    mcb33     

    c'est normal si les pommes les tomates et enfin tout ce qui est cultivé en France métropolitaine soient plus chers. ce n'est pas cultivé dans la région c'est une importation. il vaut mieux mieux en denrées de première nécessité manger les denrées cultivées dans le pays. je ne sais si il y a encore des cultivateurs, des travailleurs dans ce pays à part ceux qui viennent de métropole et ne connaissent pas les habitudes de ce pays attentiste. Je ne crois pas à l'attachement à la France sauf de la part de gens immigrés de la métropole depuis le 19ème siècle ou de gens du pays qui voulaient changer de culture intellectuellement et sentimentalement.Je pense que ce pays devenus culturellement très différents au cours des 2 derniers siècles avec des interprétations originales de la loi française. Je pense qu'on a fait des promesses à ce pays mais faute de moyens de compréhension et de changement de religion en 2/3siècles rien n'a pu vraiment aboutir. peuvent ils vivre seuls? il semblerait que l'on ne puisse revenir en arrière peut on dire que c'est un futur Kosovo. une solution pour ce département peuplé en grande partie par des habitants ne parlant pas français,les Etats Unis vont vouloir voter son indépendance pour les sauver de la dictature française mais problème il n'y a pas de pétrole et ça n'ouvre pas la route au pétrole mais il y a de l'or beaucoup d'or il faut juste creuser à la sueur de son front....

  • PAulo77
    PAulo77     

    J'ai été militaire la bas..c'est une erreur que ce soit devenu Français. Presque toute la population est musulmane, mais c'est un détail chacun sa religion, Mais ils ne parlent pas le Français quant à le lire!!! lors des élections!!!
    Un ami commerçant à Mamoudzou m'avait déclaré, sans gêne, "Dès qu'on sera Français on aura le RMI....RSA... et on aura pas à travailler....
    Vive la France ....

    On récolte ce que l'on sème......

  • herve13010
    herve13010     

    Incroyable d'entendre, ils en ont marre de la France et veulent leur indépendance. On a demandé au peuple mahorais qui a toujours affirmé son attachement à la France. Aidons les à se développer pour arriver au même niveau que la Réunion à côté.

  • Tehau
    Tehau     

    Mayotte est un territoire Français depuis 1841 avant Nice la Savoie... alors un peu de solidarité avec des français qui souffrent et que la France considère comme des citoyens de seconde zone.

  • mar17
    mar17     

    ...que la maternité de Mamoudzou et l'une des plus prolifiques de France. On se demande bien pourquoi ???? (enfin pas moi)

Lire la suite des opinions (78)

Votre réponse
Postez un commentaire