En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des habitants chassés de leur domicile se sont rassemblés sur la place de la Républque de Mamouzou, chef-lieu de Mayotte.
 

Plus d'un millier d'étrangers, pour la plupart des Comoriens en situation régulière ou non, ont été expulsés depuis janvier de leur domicile par des collectifs d'habitants de diverses communes de Mayotte, qui les accusent de "vols, agressions et meurtres".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • pistache33
    pistache33     

    Les comoriennes viennent accrocher a Mayotte pour que leur progéniture soit française et ces femmes veulent percevoir des allocations. Comme la France est généreuse elles ne s'ent privent pas. Continuez comme ça et la France sera ruinée merci les socialistes

  • Hugo96
    Hugo96     

    Mayotte , c'est la qu'est la plus grande maternité de France ! Un enfant à l'heure .......

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Les natifs de Mayotte ont fait ce que le gouvernement devait faire et que les Calaisiens n'osent pas faire eux de leur coté.
    Mais le pire c'est qu'au lieu de prendre partie pour les citoyens français une fois de plus le gouvernement se range du coté des migrants et préfère punir les français.

  • MADAGASIKARA
    MADAGASIKARA     

    Bravo aux mahorais qui eux sont FRANÇAIS!!! Les politiques soutiennent les sans papiers dans cette affaire mais bordel ou va notre pays!
    Ils n'ont qu'à aller vivre à Mayotte pour se rendre compte par eux même de l'enfer que vivent les mahorais au quotidien!!! La délinquance à augmentée de 150% depuis 2012 que croyez vous qu'il va se passer monsieur Caseneuve si votre "gouvernement" ne réagit pas en prenant les mesures qui s'imposent à savoir l'expulsion immédiate des clandestins qui ont vomis des crimes et délits et qui se trouvent toujours sur le territoire français

Votre réponse
Postez un commentaire