En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Robert Hebras à Oradour-sur-Glane en octobre 2011.
 

A 88 ans, Robert Hébras est un des derniers survivants du massacre d'Oradour-sur-Glane en 1944. Il se félicite de l'inculpation d'un octogénaire allemand, 70 ans après les faits.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • ginfizz13012
    ginfizz13012     

    Pas encore réconcilié hoooooo comme ça doit être dur, mais faut pardonner on est en 2014 mon bon Monsieur et puis la paix avec soi même ça guéri tous les maux et ça cicatrise les ulcères

  • crocan60
    crocan60     

    Vous avez raison il y pas mal de gens aujourd'hui en
    Bavière, et même dans toute l'Allemagne qui par manque de culture ou part conviction sont des néo-nazis, le climat politique, les difficultés
    économique, crée se genre de phénomène l'histoire
    ne se répète pas elle balbutie!

  • sichri
    sichri     

    Dans moins de 10 minutes je vais encore traverser Oradour, je vais encore voir cette activité commerciale basée en grande partie sur le voyeurisme. J'aimerais bien qu'on fasse la vérité sur ce qu s'est REELLEMENT passé car j'ai une carte postale de l'époque qui prouve que les victimes sont des victimes d'explosion et non du feu Vous voulez RMC ?

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Enrolé ou pas enrolé depuis la plus tendre enfance, quand ils pouvaient mettre une balle dans la tête d'un juif, d'un communiste ou d'un résistant, ils n'hésitaient pas. Ensuite, 70 ans après, c'est un peu tard.

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    On ne va pas pleurer sur Dresde ! Moi, à l'époque quand j'ai appris cela, je m'en suis réjoui. Malheureusement, nos souffrances n'ont pas été effacées pour autant. Je me souviens qu'il y a eu un procès dans les années 50 contre une vingtaine de SS d'Oradour. Ils ont tous eu un non lieu au nom de la réconciliation franco allemande. Moi, je ne suis pas réconcilié avec eux. Donc à quoi jouent les allemands 70 ans après ? Qu'ils remboursent les dommages de guerre qu'ils ont causé à la Grèce et jamais payés. Ce sera beaucoup mieux.

  • Caton l ancien
    Caton l ancien     

    Les communiste français ont aussi la mémoire courte. Quant à nos dirigeants et hommes politiques, s'il n'y a pas eu parmi eux d'ancien SS, plusieurs ont été collabo comme Papon, ou décorés de l'ordre de la Francisque comme Mitterrand (président) ou Pinay (président du conseil). Ils ont certes changé de bord opportunément mais quand même. En fait, la mémoire à éclipse est un phénomène universel qui ne se limite pas à nos voisins.

  • Caton l ancien
    Caton l ancien     

    @XavierD76 Loin de moi l'idée de défendre un SS, mais les jeunes de son âge avaient été enrôlés dans les jeunesses hitlériennes depuis leur tendre enfance et leur seule source d'information était une propagande massive. En fait, leur situation n'était pas très différente de celle que connaissent les ados Nord-coréens, persuadés que le monde entier leur en veut et que leur ignoble président est leur protecteur.

  • choppaul
    choppaul     

    Total des victimes de la dernière guerre, 65 millions de mort, la population actuelle de la France. Cette individu, doit être jugé, aux noms des victimes civils assassinées.

  • Caton l ancien
    Caton l ancien     

    Oradour est un crime abominable, mais il est surtout symbolique, il y a eu quantité d'autres massacres tout aussi horribles. Les vrais responsables - les officiers SS - sont tous probablement morts dans leur lit depuis longtemps. Ce type était un SS et on n'était pas un SS sans être un salaud. Mais, à ma connaissance, les ex-SS n'ont pas été systématiquement recherchés et punis après la guerre. Reste à savoir quelle était la liberté de choix d'un soldat SS de 19 ans à cette période. J'espère pour lui qu'il n'était pas heureux de ce qu'il faisait, mais je pense que s'il avait refusé d'obéir, il aurait eut droit à une balle dans la nuque pour l'exemple. Et si Oradour a été l'abominable massacre inexcusable de 800 civils innocents, les alliés ont massacré plus de 100.000 civils allemands, noyés dans un ouragan de feu, lors du bombardement de Dresde, totalement dépourvu d'objectif militaire, dans le simple but de démoraliser la population. Acht, la guerre, gross malheur !

  • benoitclaude
    benoitclaude     

    oui ce serai là une bonne solution mieux la seule
    punition, car il avait 19 ans à cette époque
    alors était il vraiment conscient de ses actes?

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire