En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La fusillade a eu lieu dans la cité HLM Méditerranée, située dans le quartier des Arnavaux.
 

Deux frères ont été grièvement blessés dans la nuit de mercredi à jeudi dans une cité HLM des quartiers Nord de Marseille. Les deux jeunes hommes ont été pris pour cible dans l’épicerie familiale.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

31 opinions
  • droops
    droops     

    Ben zut alors, s'ils n'arrivent même plus à se flinguer entre délinquants alors que c'est notre seul espoir, ils ne font que se blesser et nous coûtent un bras en soins hospitalier, ou va t on ???

  • Delapierre
    Delapierre     

    tiens BOURRIN reviens de vacances il faudrait savoir le nombres d'agressions faites par ses copains...les arabes sur des français de souche (Merci Abdallal) pendant qu'il était en vacances dans toute la France 100... 200 peut être 1000 ils n'ont pas chômés On parle des incivilités aux urgences de toutes les villes de France qui font le bordel dans les urgences il faudrait le savoir on va me dire mais ils sont français comme toi et moi comme ci un bourricot né dans une étable peut être confondu ou devient par son lieu de naissance un étalon
    Je reviens de vacances de CROATIE en 15 jours je n'ai pas vu un arabe dans ce pays j'ai cherché pas trouvé un seul tête d'indien quel pays magnifique BOURRIN ne va pas en CROATIE il n'y a pas de copains làbas tu vas être malheureux

  • Cogito 71
    Cogito 71     

    il y a plus de frics à prendre dans kebab que dans une bijouterie! change de cible!

  • karnac
    karnac     

    Il a dit : " Je suis outré ! " Enfin une réponse à la hauteur de ses compétences .

  • karnac
    karnac     

    C'est ce qu'on pourrait appeler de " l'auto nettoyage " ! C'est quand même plus efficace que le Karcher de Sarkozy ?

  • Dufeu
    Dufeu     

    Nous sommes tous deux,hélas,entièrement d'accord; En ce qui me concerne au Canet,la plupart des gens se connaissaient et faisaient "la bazarette" le soir en sortant la chaise sur le trottoir; Quartier ouvrier,pas riche du tout,mais où l'on savait apprécier le peu que nous avions,comme quoi ce n'est "pas du tout" une question d'argent,les gens étaient pauvres mais hônnètes et respectueux; La plupart de mes copains en sont partis comme moi,à notre grand regret,mais nous sommes quand même tous restés dans "Notre Provence Chérie".

  • Liliane de Marseille
    Liliane de Marseille     

    Bonjour Dufeu ! Vous avez connu comme moi le Marseille, notre Marseille où il faisait bon vivre, où tout le monde vivait sans avoir peur. Filles et garçons pouvaient sortir à n’importe quelle heure sans se faire agresser. Cette période formidable a commencé à se gâter à la fin des années 80. Je suis triste de constater que ma petite fille n’a pas eu la chance de grandir dans cette belle ville sans avoir peur des agressions. Hélas, actuellement nous avons atteint la limite du supportable au niveau de l’insécurité ! Evidemment, je suis bien d’accord avec vous sur les raisons de cette situation, mais on ne peut pas toujours dire ce que l’on pense et actuellement de moins en moins d’ailleurs !!! Si l’on dit « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » alors on est quelqu’un de bien, de très bien ! Si l’on dit l’inverse alors on devient un méchant, très méchant raciste ! J’ajoute que le chômage a bon dos, il ne peut pas tout expliquer !

  • JP 513
    JP 513     

    Marseille, capitale européenne de la culture...Les fusillades, une nouveau label culturel typiquement marseillais, comme la bouillabaisse ???

  • Liliane de Marseille
    Liliane de Marseille     

    Bonjour Josianne,
    Comme je l’ai écrit plus bas j’ai eu la chance de grandir et de vivre dans une très belle ville où les agressions dans les rues n’existaient pas encore. Le grand banditisme existait mais en cercle bien fermé et les honnêtes gens ne craignaient rien. Marseille étant un port il y a toujours eu des immigrés mais la cohabitation se passait bien à l’époque. La vie des Marseillais a commencé à changer fin des années 80 début 90. Depuis les incivilités, des actes de vandalisme, les agressions dans les rues, la violence, les cambriolages n’ont cessé d’augmenter. La majorité des Marseillais vivent actuellement dans
    la peur des agressions, arrachage de sac ou de collier. Mes grands-parents, mes parents décédés ne reconnaitraient plus la ville qu’ils ont connue. L’immigration n’a cessé d’augmenter. Les voyous, bien souvent mineurs, ne craignent personne, même pas la police et ce sont surtout eux qui créent ce mal vivre des Marseillais ! Entre les vols et le trafic de drogue ils ont finalement plus d’argent que ceux qui travaillent au smic !! Non, non, le chômage ne peut pas tout excuser !
    Cela dit et malgré tout, les Marseillais continuent à aimer leur ville qui peu à peu a vu naître de belles réalisations. La culture est présente. Les touristes peuvent venir à conditions évidemment de prendre beaucoup de précautions (pas de bijoux, attention aux sac et valise !). Nous manquons de policiers mais il faut aussi dire qu’on ne peut pas avoir un policier à chaque coin de rue ! Si seulement il y avait moins de laxisme et « tolérance zéro » cela serait déjà un bon début !!!

  • jeanne jofo
    jeanne jofo     

    A vrai dire qu'est-ce-que ça peut nous faire les règlements de comptes à Marseille ? Je vous le demande, c'est un non événement !

Lire la suite des opinions (31)

Votre réponse
Postez un commentaire