Mariage homo : mobilisation et opinion favorable en hausse

Les partisans du mariage homosexuel ont rassemblé dimanche à Paris entre 125.000 et 400.000 personnes. C'est trois fois moins que les opposants il y a deux semaines, mais bien plus que lors de leur précédente mobilisation mi-décembre.

V. G. avec AFP
Le 28/01/2013 à 7:01
Mis à jour le 28/01/2013 à 7:09
Manifestants pro-mariage homosexuel dimanche 27 janvier à Paris. (Thomas Samson - AFP)

Une mobilisation en hausse. 125.000 (selon les organisateurs) à 400.000 (selon la police) personnes favorables au mariage homosexuel ont manifesté à Paris, dimanche. C'est trois fois moins que les opposants il y a deux semaines, mais bien plus que lors de leur précédente mobilisation, mi-décembre.

Nicolas Gougain, porte-parole de l'inter-LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Trans), s'est d'ailleurs félicité de la "réussite" de la manifestation avec des participants "bien plus nombreux" que lors du précédent défilé. "Nous avons démontré que nous sommes mobilisés, la France d'aujourd'hui, celle qui est diverse", s'est-il réjoui.

>> Revivez la journée de mobilisation sur BFMTV.com

Si les organisateurs avaient récusé toute guerre des chiffres, le défi était de mobiliser davantage que le 16 décembre (60.000 selon la police, 150.000 selon les organisateurs). Le but était également de riposter aux "anti", qui avaient rassemblé 340.000 personnes, le 13 janvier dernier.

Forte mobilisation de la gauche

Le cortège a aussi eu son lot de personnalités politiques. Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë, la ministre du Logement Cécile Duflot, le premier secrétaire du PS Harlem Désir, Pierre Laurent (PCF), Jean-Luc Mélenchon (PG), Eva Joly (EELV) et l'ex-ministre PS Jack Lang, avaient fait le déplacement pour soutenir le mariage homosexuel.

Le footballeur Lilian Thuram, l'ex-ministre UMP Roselyne Bachelot, ou encore l'homme d'affaires Pierre Bergé étaient aussi présents.

>> A LIRE AUSSI - Mariage homo : qu’y a-t-il dans le projet de loi ?

Pierre Bergé et le metteur en scène Jean-Michel Ribes ont lancé peu après 20h au théâtre du Rond-Point une soirée people en faveur du mariage pour tous. L'animation était organisée par Laurence Ferrari, en présence de Valérie Trierweiler, la compagne du président de la République, du ministre de l'Intérieur Manuel Valls et de la ministre de la Justice Christiane Taubira qui n'était pas annoncée et a été ovationnée à son arrivée.

Depuis le Chili où il se trouve en déplacement, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré que "les Français" pouvaient "compter sur la majorité pour que ce projet de loi soit adopté.

L'opinion de plus en plus favorable au mariage homo

En recevant vendredi à l'Elysée la porte-voix des opposants, Frigide Barjot, le président François Hollande avait réitéré sa détermination de voir le Parlement adopter ce projet et écarté tout recours au référendum sur ce sujet.

De son côté, le président de l'UMP Jean-François Copé a estimé sur France 5 que cette question de société était "tout sauf une bataille de la rue", non sans avoir noté auparavant que les opposants au mariage gay avaient plus mobilisé il y a quinze jours. "C'est un sujet difficile car il touche à l'intime, à la famille", a-t-il fait valoir en rappelant son hostilité au projet.

>> A LIRE AUSSI - Mariage homo : qu'en est-il de nos voisins européens ?

En parallèle à l'augmentation de la mobilisation pro-mariage homosexuel, l'opinion semble être de plus en plus favoable au mariage homo. Selon un dernier sondage Ifop : 63% des Français l'approuvent (contre 60% début janvier) et 49% (+3 points) sont aussi favorables à l'adoption par des couples du même sexe.

L'examen du texte débute mardi à l'Assemblée, où plus de 5.300 amendements ont été déposés, principalement de l'opposition. De "l'obstruction", a estimé dimanche la garde des Sceaux Christiane Taubira.

La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?