En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mariage homo : des dizaines de milliers d'opposants ont défilé
 

Les associations opposées au mariage des homosexuels se mobilisent. Des manifestations sont organisées dans 13 villes de France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

48 opinions
  • raphen3
    raphen3     

    Le fait est qu'aujourd'hui, en tant que citoyen avec tous mes devoirs, je n'ai pas accès aux même droits que d'autres, me classant dans une sorte de, allez je l'ose, de "sous-Homme" puisque chaque Homme nait libre et tra lala... Je tiens maintenant à préciser comme peu le font d'ailleurs, que le "mariage" ce n'est qu'un mot. Ce qui importe encore une fois c'est le "pack" de droits qui y est associé. Alors certains diront oui mais le mariage c'est une paire, un homme et une femme, et c'est cette paire qui bénéficie de ce "pack" de droits. Ce qui est alors étonnant c'est de constater qu'une fois la paire séparée par le divorce ces droits perdurent (cas de la pension de réversion pour ne citer que cela, il s’agit donc bien d’un droit individuel lié à une vie commune ou révolue).
    Vous voyez, beaucoup font une erreur cruciale, on choisit d’être de droite, on choisit d’être de gauche, on choisit sa religion, on choisit ses habitudes de vie… il pourrait être facile de refuser un droit à une personne qui a fait un choix. Après tout, nous sommes dans un pays laïque, les religions sont tolérées et font parties de la sphère « hobby », nous pourrions refuser l’ouverture d’écoles religieuses ou refuser le droit d’expression à des personnes tenant des propos anti-démocratiques ou négationnistes car c’est son choix. Par contre, le homos ne sont pas homos par choix, lorsqu’on leur interdit un droit relatif à cette homosexualité, c’est comme refuser à une femme d’être l’égale d’un homme parce que c’est une femme. C’est également similaire à refuser à un blanc, un noir, un arabe… l’accès à un droit sous le prétexte de sa différence physique. C’est considérer un sous-groupe d’homme comme inférieur puisque n’ayant pas les mêmes droits.
    Alors non je ne taxe pas les manifestants d’homophobes, ils ne le sont pas, non ils veulent simplement se sentir supérieur en tant qu’hommes et femmes par rapport à d’autres. Ils permettent une sorte de noblesse sexuelle, un totalitarisme passif et convenu…c’est moche.
    Il est question de débat…peut être de référendum, mais depuis quand l’accès aux droits à une partie de la population qui ne se différencie pas par ses choix mais par sa nature d’être humain devrait être soumis à l’approbation des autres êtres humains ! nous sommes bien là dans un rapport « Homme normal » / « Sous-homme »

    Alors non je n'affuble pas les anti droits homos pour faire plus court du costume de chasseur franchouillard. Bien au contraire ces adversaires sont des plus retors et je ne me risquerai pas de les sous-estimer. Les religieux qui se mêlent de la politique de la cité ??? Au nom d'une soi-disant représentation de valeurs morales - vous repasserez. Vous, religieux, par essence passifs devant vos existences, occupez-vous du temps de dieu et laissez à la politique le temps des hommes (Joseph Macé-Scaron). Vous vous invitez dans un débat qui ne vous =concerne pas. Et les fascistes, oui j'ai bien dit ce mot puisqu’il est ici question comme le clame certains élus, de tenter d'outrepasser, si nécessaire, les institutions démocratiques par un "appel à la rue" ou autres joyeusetés de ce genre comme certains extrêmes saurait le faire. Alors je ne vois pas bien comment nuancer ces faits. Simplement un peu saoulé des uns qui se réclament d'une autorité morale alors qu'il est question ici de mariage civil. Et un peu dépité de voir comment certains arrivent à cristalliser les peurs et les angoisses d'une époque de crise pour attiser une certaine haine (je dis haine car me comparer à un inceste, un pédophile... je me permets d'appeler cela des propos haineux) et s'assurer ainsi une existence politique "facile". Enfin, j'ai pitié des ces gens qui peuvent, comme nous pourrions l'être vous et moi dans certaines circonstances, être amenés à les croire. Alors oui !, pour tout cela je veux pouvoir me « marier ».

  • templier75
    templier75     

    bouh ça fait peur ... donc vous aussi vous pensez qu'avoir un enfant homosexuel c'est un châtiment imposé par Dieu et quil faut donc le soigner car il est malade, et que s'il ne veut pas, il faut le mettre à la rue ?

  • templier75
    templier75     

    euh juste pour savoir jusqu'où va votre tolérance, les mari qui veulent, et ils sont assez nombreux semble-t-il, ne pas passer par le "chemin classique" lorsqu'ils font l'amour à leur femme, vous appelez ça comment ?

  • Laure
    Laure     

    La place des ENFANTS sont pas dans une MANIF, déplorable !

  • oliv
    oliv     

    roro: Il faut voir plus loint que le bout de son nez !!!! Le mariage est une institution pour fonder un foyer:: bien entendu avec des enfants!!! vous devez être socialiste pour etre aussi naïf... vous avez du voter pour les 35 heures croyans que ça resoudrait les probléme et vous devai encore penser que la crise economique est presque finni et qu'on peu partire à la retraide à 60 ans sans consecance.... CHAQUE CHOIX PORTE DES CONSECANCEs QUI PEUVENT ËTRE IRREVERSIBLE/ reflechissez un peu. au lieu d'être petite fleur des champs...

  • roro
    roro     

    je ne suis pas contre les mariages HOMO mais je suis contre l'adoption et la pocréation assisté

  • vauban
    vauban     

    à Strasbourg, une centaine de manifestant pour et une centaine de manifestants contre

  • crogui
    crogui     

    Complètement d'accord avec toi Bamboula. Une dictature c'est "ferme ta gueule ! "et notre "démocratie" depuis 1981(année noire) c'est "cause toujours !" et ce sont les minorités hurlantes qui gagnent pendant que les autres sont au boulot..

  • vswildcat
    vswildcat     

    Vous vous doutez bien que je ne suis pas tombée enceinte par l'opération du saint esprit (sans mauvais jeu de mots). Comme la procréation médicalement assistée n'est pas autorisée en France pour les couples gay, j'ai été (nous avons été) en Belgique...

    Alors on peut dire "vous n'auriez pas dû", et que c'est "notre" faute si ma fille (qui doit naître dans une dizaine de jours) n'a pas les même droits que les autres citoyens… Sauf que aujourd'hui, la réalité de mon couple et bientôt de ma famille n'est pas juste un cas isolé.

    Je voyais (sur France 2 je crois) ils montraient que dans les pays où le mariage gay était autorisé, cela représentait 2% du total des mariages. 2%. Elle est où la "menace"?

    @ babil, honnêtement, pourquoi pas, je ne suis pas une extrémiste du 'pro' mariage, et comme je le dis, un PACS amélioré aurait aussi bien fait l'affaire. Mais puisqu'on parle de donner les mêmes droits et devoirs, ben… autant appeler un chat in chat… Je suppose que 'techniquement' c'est plus simple d'intégré les couples homos dans le cadre existant du mariage, que de se prendre la tête à retoucher un par un les textes de lois concernant l'autorité parentale, les droits de successions, etc…

    @ Bamboula, je comprend les réticences concernant notamment la procréation médicalement assistée (PMA): en tant que femme j'ai un gros avantage, on a "l'usine à bébé intégrée", ce qui n'est pas le cas des hommes. Et effectivement, si on autorise la PMA pour les couples homos, alors on doit se poser la question des mères porteuses, et avec ça, de la rémunération des mères porteuses: et c'est là selon moi, qu'il y a un 'couac'. En effet, en France, on ne peut pas "vendre" son corps: on ne vend pas son sang, on le donne, on ne vend pas ses organes, on les donne, mais la mère porteuse ne peut pas "donner" son utérus… D’où, rémunération pour la "location" d'un utérus (c'est horrible de présenter les choses ainsi, mais c'est un peu fait exprès). Les problèmes éthiques sont donc d'un tout autre ordre.

    Aussi, je trouve plutôt sage de ne pas intégrer pour l'instant la PMA… On y viendra, forcement, mais chaque chose en son temps :) Sans compter qu'il y aurait des avantages à autoriser la PMA pour les couple gay en France: par exemple, ayant bénéficier d'un don de sperme, je ne peux qu'être sensible aux "dons" d'une manière générale. J'ai donc pensé donner les cellules du cordon de ma fille (encore une fois, en France, on donne, on ne vend pas). Sauf que comme j'ai dû aller en Belgique, la France n'a pas la 'traçabilité' nécessaire de l'historique génétique de ces cellules… Bilan, je ne peux pas donner… C'est con, non? Surtout quand on sait que le France importe des cellules souches, que ça coute env. 25000 EUR à chaque fois, alors que ça pourrait être gratis si on pouvait le faire en France…

    Tout ça pour dire qu'il y a d'autre éléments à considérer, et qu'il est parfaitement normal que cela bouscule un peu tout le monde.

  • Bamboula
    Bamboula     

    Eh oui "geko" il n'y aura aucun référendum sur l'adoption gay pas plus que sur le vote des étrangers tout comme il n'y en pas eu sur la constitution €uropéenne. on va quand même pas faire voter les gens si ils sont contre, faut pas déconner non plus :O)))

    David.

Lire la suite des opinions (48)

Votre réponse
Postez un commentaire