En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un manifestant, crâne ensanglanté, devant un bandeau de CRS aux Invalides, dimanche lors de la manif anti-mariage homo
 

La manifestation contre le mariage homosexuel, a encore été massive dimanche à Paris et suivie de violents incidents après sa dispersion.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

58 opinions
  • Grumly
    Grumly     

    Ce qui est vulgaire, c'est de porter autant de rancoeur vis à vis d'une minorité pour sa seule différence d'orientation...

  • Grumly
    Grumly     

    Allez 200.000 à tout casser vu comme c'était clairsemé

  • Grumly
    Grumly     

    Dans vos rêves. un père reste un père, une mère une mère.

  • Grumly
    Grumly     

    C'est pas en grande bretagne que le mariage gay est passé en 48 heures sans remous ?

  • Grumly
    Grumly     

    Quand on connait l'homophobie ouverte des dirigeants polonais et les exactions des forces de police contre les homosexuels, vous me faites bien rire.

  • Grumly
    Grumly     

    Mais si les homosexuels fondent déjà des familles depuis des décennies.
    (quand à l'histoire tout court, étudiez là un peu vous aurez des surprises)

  • Grumly
    Grumly     

    Le référendum était simplement illégal...

  • Grumly
    Grumly     

    @marco06 : vous n'êtes certainement pas gay. Vivre heureux, ce n'est pas vivre caché. C'est honteux de dire un truc pareil. Heureusement que ces "gays" honteux ne sont plus une majorité.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "nous attendons tous l’issue du conflit, il suffirait d'un mot, un seul, que le pouvoir hésite d'ailleurs à prononcer, une mesure simple, pratique : l'abrogation. Mais c'est un gros mot pour la droite ; ce mot serait tabou, impropre ; il serait vulgaire. Mais quand on fait une erreur, il faut savoir l'effacer. Il faudrait le faire vite, car cela n'a que trop duré ; ce choix devrait être fait depuis longtemps." François Hollande, avril 2006.

  • jackyguillet
    jackyguillet     

    Il faut punir sévèrement ses casseurs par des amendes très lourdes et de la prison, les français en ont marre de voire ses jeunes venir à une manif pour insulter ou casser, il faudrai que l'état rétablisse le service militaire obligatoire pour ses jeunes sans repère.

Lire la suite des opinions (58)

Votre réponse
Postez un commentaire