En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mariage gay : l’Eglise est-elle en retard sur son temps ?
 

Les catholiques célèbrent aujourd'hui l'Assomption, une fête à la gloire de Marie... et où s'invite la politique. En cause, l'appel à la prière lancé par le Cardinal André Vingt-Trois. Entre les lignes, le président de la conférence des évêques de France rappelle l'opposition de l'Eglise au mariage homosexuel.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

198 opinions
  • foilogic
    foilogic     

    Les homos ont déjà les mêmes droits que tout le monde: chacun peut se marier avec une personne du sexe opposé, conformément à la logique de la vie.

  • castagnette
    castagnette     

    Votre réponse c'est du n'importe quoi !! votre anti-droite primaire ne vous grandit pas !! Il n'y a aucun rapport entre droite et gauche sur ce sujet !!!

  • castagnette
    castagnette     

    On s'étonne que l'église catholique fasse dans le politique à ce sujet, mais pas quand une autre religion appelle à voter Hollande... On critique continuellement les catholiques, mais il ne me semble pas qu'ils lapident les femmes ou tuent les homosexuels... Aucune religion n'est pourt, pourquoi ne taper que sur les catholiques... Ils suivent leurs préceptes et je pense que dans une société de plus en plus "décadente", on se doit de garder certaines règles et d'en adapter d'autres... Dans ce cas pourquoi ne pas autoriser le mariage entre personnes de même famille, lorsqu'ils sont majeurs et consentants !! Dans 100 ans, on autorisera quoi ? la pédophilie si décriée en ce moment ?
    J'espère que ce texte restera, comme par hasard, il disparait....

  • alex0987
    alex0987     

    je n'ai pas d'avis sur la question mais vous parlez d'évolution. je ne pense pas observer que des évolutions dans notre société actuelle. il y a pas mal de régression présentées comme des modes. le tatouage dont on fait pratiquement un art aujourd'hui, est il une évolution de chercher l'ésthétique par le tatouage, les faux seins, etc... je me pose des questions. je ne suis pass aussi catégorique que vous.

  • gablem
    gablem     

    Entierement d'accord. Je m'en tiens à la définition du mariage: un homme, une femme s'unissent pour fonder une famille qui s'agrandit avec l'arrivée des enfants assurant ainsi une descendance . Deux hommes ou deux femmes vivent ensemble et forment une union légitimée par un PACS. C'est leur choix. L'un comme l'autre ne peuvent pas procréer. Ils n'ont pas de descendance.

  • dany2a
    dany2a     

    ce ne sont que les gens de droite qui son au poser au mariage homosexuel, âpres ces eux qui vont vous faire la leçon de moral avec ce gouvernement en évolue en ne stagne pas comme avec l'ancien gouvernement, vos foutu bourgeois de droite qui sont en générale les plus gros pervers

  • FORST
    FORST     

    15 aout 2012-08-16
    l’Église du Vatican, fort de son atavisme, se réveille.

    Mariage de couples homosexuels. Pour cette catégorie, la terminologie mariage au sens de la fondation d’un foyer parental est déjà une aberration en soi.
    Depuis la nuit des temps, l’union d’un homme et d’une femme était le fondement naturel et évolutif pour la procréation de l’espèce.
    Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas procréer ensemble. Pour deux hommes il n’y a que l’adoption et pour deux femmes il n’y que la solution de mère porteuse, qui sont envisageables.
    Là ou il y a risque d’équilibre mental pour l’enfant en question, c’est l’absence de père ou de mère, par rapport aux autres enfants qu’il doit fréquenter tout au long de sa formation scolaire, ou de sa part participative à l’activité communautaire.
    Que des lois puissent être votées en faveur de ces enfants issus de ménages unilatéraux, là n’est pas le problème.
    Mais que ces unions a-biologiques, proclament un cérémonial institué et réservé jusqu’à nos jours à des couples biologiquement complémentaires, selon les lois naturelles de la procréation de l’espèce, relève de l’aberration pur et simple.
    Qu’ils vivent ensemble tranquilles sans qu’on les dérange, c’est leur droit absolu.
    Qu’on enregistre leur état civil particulier à la mairie, soit !
    Mais qu’on leur réserve en plus le grand cérémonial à l’Église, moi qui suis agnostique, pour une fois je suis d’accord avec un Pape pour dire non.
    Ce serait prendre les dérives de la société pour vertus. On n’a qu’à voir leur comportement rebutant lors de leurs manifs Gay…
    Que François Hollande ravale sa salive et réfléchisse deux fois, plutôt qu’une, avant de se prononcer. D’ailleurs, s’il veut avoir la conscience tranquille, il n’a qu’a organiser un référendum.

  • Schrödinger
    Schrödinger     

    Oui à la limite l'Eglise catho est plutôt progressiste, par rapport aux autres Eglises, d'engager le débat... Même si elle serait plus inspirée d'envisager d'abord le mariage des prêtres, comme chez les orthodoxes...

  • Schrödinger
    Schrödinger     

    Ce qui est compliqué c'est surtout la situation actuelle où tous les citoyens ne sont pas égaux (protection sociale, logement, impôts, adoption, succession...).

  • Schrödinger
    Schrödinger     

    Non Aragorn, ça ne semble vraiment pas une priorité du gouvernement de donner les mêmes droits aux gays qu'aux hétéros. C'est l'Eglise catholique obsédée par le sujet qui a mis le sujet sur le tapis à l'occasion du 15 août. Sorte d'opération marketing pour faire parler d'elle, quitte à ce que ce soit aux dépends des homos ?

Lire la suite des opinions (198)

Votre réponse
Postez un commentaire