En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les négociations sur la réforme du marché du travail sont tendues entre syndicats et patronat
 

Syndicats et patronat se réunissent à nouveau ce jeudi pour tenter de trouver un accord sur la réforme du marché du travail. Le Medef a promis de présenter un texte aux syndicats dès le début de matinée. « Ils ont plutôt intérêt à ce que l’Etat légifère », disent les syndicats.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • ambresud
    ambresud     

    parce que toi tu crois encore que les fonctionnaires ont la sécurité de l'emploi!!!... et bien je peux te dire, en connaissance de cause, que c'est faux harchis faux !!!!!... restructurations, suppressions de postes, etc etc... tu devrais t'informer un peu plus avant de dire des âneries pareilles !!!

  • leane150
    leane150     

    de la rigolade, purquoi travailler pour des clopinettes, mieux pas de travail, on vous donne tout, nourriture, logement, chauffage, telephone, electricite, soins, habillement, t j en passe, si vous travaillez vous payez partout, resultat, ne rien faire c'est la santé et pas à vous tracasser pour la route en cas de mauvais temps, il y a meme une prime de noel que beaucoup de salaries non pas, alors pourquoi s'embeter, vive le rsa et le contribuable

  • FLUTE ALORS
    FLUTE ALORS     

    Les syndicats, non-représentatifs de 90 % des salariés et le Medef représentant des gros actionnaires, loin d'être les plus gros employeurs de France, sont officiellement les partenaires sociaux, mais sont nullement représentatifs du "marché du travail". Autre dysfonctionnement de la représentativité, ce sont les syndicats des régimes spéciaux qui gèrent les retraites du régime général et n'hésitent pas à pomper sur ce dernier pour privilégier leurs petits protégés. 2013 attention danger.

  • raimu 13
    raimu 13     

    Yves Calvi nous a dit hier soir que les portables ont été brouillés à Alger et Internet fermé depuis hier 16 heures. En France ce n'est pas mieux, RMC vient de fermer "brutalement" les sujets sur l'Algérie ( comme aurait dit Hollande) Pressions gouvernementales ?

  • jean manuel vals de la copette
    jean manuel vals de la copette     

    MAIS IL ne faut pas rêver ; les américains qui sont très pragmatique et intelligent arrivent toujours a s entendre pour s en sortir . mais en farnce entre les syndicats qui regrette L URSS ET LE MEDEF qui est né avec une cuillère en argent dans la bouche . ce sera un échec !!!
    conclusion aide toi et le ciel t aidera

  • Red Doctor
    Red Doctor     

    Malheureusement on a privatisé le monde du travail , donc si on ne fait pas ce que le MEDEF ordonne , le patron prend son usine / entreprise et pars ailleurs ! Les syndicats vont devoir lâcher du "lest" pour garder ces entreprises en France , ce qui amènera les ouvriers / employés français a plus de précarité . Pour qu'il y ai négociations , il faut qu'il y ai équilibre entre les forces en présence , mais ce n'est pas le cas ! Des lors comment croire en un avenir , alors que l'on tend vers une dictature patronale mondiale ?

  • LBH
    LBH     

    embauches?Quelles embauches???Les CDD renouvelables une fois,les CTT ou mission qui sont le fond de commerce des agences intérim et qui ont pour dénominateur commun la précarité?

  • woj_78_
    woj_78_     

    Ils discutent, mais ont ils compris les changements dans l'économie mondiale ? Il suffit de regarder ce qui se passe actuellement aux US, où le travail sur place, (insourcing) est redevenu rentable.. Et le chômage disparait !!!!!
    C'est aussi grâce à la felxibilité des syndicats américains qui ont compris cette tendance (conrairement au EDEF et syndicats FR)
    1) Les prix du pétrole sont trois fois ce qu'ils étaient en 2000, le transport est alors beaucoup plus cher aujourd'hui;
    2)Le boom du gaz naturel (de schiste) aux États-Unis a considérablement réduit le coût d'énergie.(Le gaz naturel coûte désormais quatre fois plus en Asie comme c'est le cas aux États-Unis)
    3) En dollars, les salaires en Chine sont fois cinq plus élevés qu'en 2000, et ils devraient continuer à augmenter de 18 pour cent par an.
    4)Les syndicats américains changent leurs priorités. Ces mêmes syndicats ont accepté une échelle salariale à deux vitesses en 2005 et aujourd'hui, 70 pour cent des emplois sont sur le niveau inférieur (env.$ 13.50 / h)
    5) La productivité du travail US a augmenté, ce qui signifie que les coûts de main-d'œuvre sont devenus, en proportion, plus petits que les coûts des produits finis.
    Donc, les patrons US ne peuvent plus gagner plus d'argent en chassant les salairiéss.

    Alors, qu'ils arrête leur discussion inefficace, pseudo travail, et se mettent au vrai travail !!!!

  • nicoio
    nicoio     

    quels bandes de blageurs se patronat, il nous feront toujours marer !

    "le Medef propose d'augmenter le nombre de CDI à durée limitée"

    Enfin notre humour a des limite, on va se faire pigeonner certes mais faut pas nous plus so...miser le pigeon

  • jean manuel vals de la copette
    jean manuel vals de la copette     

    C EST EXACTEMENT CE QU'IL FAUDRAIT , LES BOSSEURS GAGNERAIENT LEUR VIE ET J OUBLIAIS J ENLÈVERAIS AUSSI LES HEURES SUPP PAYÉES PLUS CHER, CELA N' AUCUNE RAISON D 'ETRE ; MAIS N EST PAS PEUR CELA N ARRIVERAS TU VAS LES GARDER TES 35H DE PRÉSENCE A LA BOITE AINSI QUE TOUS TES AVANTAGES ,LE PROBLÈME C EST QUE PEUT ETRE TU VAS LES AMENER AVEC TOI DANS LA RUE ET LA TU POURRAS CRITIQUER ABONDEMENT CES SALAUDS DE PATRONS !!!! LOL

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire