En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Dans la banlieue de Lyon, Manon, 17 ans, servait d'appât sur des sites de rencontres. (Photo d'illustration)
 

A Saint-Fons, une jeune fille, aujourd'hui âgée de 18 ans, jouait les appâts sur Internet. Inscrite sur des sites de rencontre, l’adolescente proposait à des hommes des relations sexuelles tarifées à des prix allant de 100 à 200 euros. Ensuite, trois agresseurs se présentaient au rendez-vous pour dépouiller leur proie.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Sénile Précoce
    Sénile Précoce     

    "L’un d’eux, considéré comme violent, vient tout juste de sortir de prison pour braquage. Le plus âgé n’a que 20 ans. "
    On peut donc être libre à maximum 20 ans après un braquage. Tout va bien.

  • red01
    red01     

    pour donner un exemple il suffit d'écarteler ces loustics avec 2 véhicules c'est ça la bonne réponse

  • valgego
    valgego     

    Comme elle était mineure au moment des faits, il reste à inculper les victimes pour détournement de mineurs, pas folle l' innocente, elle a une vingtaine de clients coupables sur sa liste associative de lutte contre la prostitution .

  • Pseudome
    Pseudome     

    Les jeunes ont besoin d'argent et en trouvent par des moyens pervers ! Changer les esprits ...

  • Moi44
    Moi44     

    Rappel à la loi???

Votre réponse
Postez un commentaire