En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manifestation, loi Travail, Myriam El Khomri
 

Satisfaits de la mobilisation de mercredi, les syndicats étudiants et lycéens appellent désormais à une nouvelle journée d'action le 17 mars. Objectif: maintenir la pression.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Martinet président de l'UNEF,27 ans toujours en licence !!!!!n'aura pas besoin de chercher un job, il sera comme beaucoup au PS bien placé.

  • Florent-83
    Florent-83     

    Alors c'est mort! On va être taxé sur les CDD, voir pire!
    Actuellement je suis à mon compte avec énormément de travail mais malheureusement sans visibilité à plus de 12 mois! Je préfère donc refuser du travail que d'employer dans les conditions actuelles du code de travail!!!
    Combien d'entreprise sont dans mon cas?
    A ce jour je pense que les syndicats sont responsables du chômage, bien dommage !!!

    goelanddelouest
    goelanddelouest      (réponse à Florent-83)

    Avec une visibilité incertaine vu les charges autant rester seul. Ce n'est pas l'évolution de la loi qui améliorera votre visibilité.

  • jean-mimi
    jean-mimi     

    Encore bravo les jeunes.
    Vous preferez le chomdu a un cdd.
    Alors oui il faut rien changer.
    Le chomage est votre avenir

  • ZUT!
    ZUT!     

    Des jeunes ça ! Ils n'ont pas encore effleurer du petit doigt le monde du travail et de l'entreprise que déjà ils geignent et grogne. Désabusés et contestataires revanchards avant l'âge, je les appelle les "vieunes".

  • stef945
    stef945     

    Je suis d'accord que l'on mette maintenant les jeunes partout dans les manifs mais n'oublier pas que ce ne sont pas les seul à rechercher un emplois il y a aussi les seignors, les adultes et les jeunes. Maintenant la lois Elkhomeri, ne précise pas comment un ouvrier licencier plus facilement pourra ce formé pour retrouver un emplois alors que c'est déjà trés difficile dans trouvé un.

    goelanddelouest
    goelanddelouest      (réponse à stef945)

    En effet. Les seniors sont durement touchés aussi.

  • pierrot14520
    pierrot14520     

    Déterminés à étudier oui ... Mais surtout comprendre le sens des choses par eux-mêmes, sans qu'elles soient expliquées par des profs endoctrinés et guidés pas leurs chefs qui ne vivent pas dans la réalité du monde économique mondial !!

  • goelanddelouest
    goelanddelouest     

    Il n'y a plus assez d'emploi et un bac +5 ne sert a rien pour postuler a un emploi d'aide a la personne ou de soudeur. En 2060 une elite titulaire d'un bac+8 ira en recherche, le reste requiert peu de diplômes, il faut arrêter de mentir aux jeunes qui sont déçus et ne trouvent pas l'emploi attendu après leur formation

  • PAROLIER37
    PAROLIER37     

    Je voudrais adresser à un plaidoyer pour la liberté d'entreprendre et pour la liberté des entreprises : et ce dans le but de créer des emplois: ///
    Ce qui a vraiment changé (depuis les années 60-70) c'est surtout et avant tout le manque très concret de liberté d'entreprendre : et ce pour les industriels, les commerçants et les professions libérales (d'une manière générale pour l'ensemble de tous les employeurs). Le blocage idéologique des fonctionnaires politiques de tous poils (gouvernements et surtout syndicalistes) (sans oublier aussi la complicité fumeuse de la plupart des médias à la mode ) : ont tout à fait miné la volonté et le courage des entrepreneurs. Tous le reste n'est que paroles superficielles et illusions trompeuses de ceux qui ne peuvent pas comprendre ce qu'est vraiment le monde des entreprises. Le désir réel et profond ainsi que le souhait actuel d'un Chef d'Entreprise (que j'ai été pendant plus de quarante années) ce serait vraiment de revenir comme dans les années 196O. En ces années là (années de liberté) , le salarié : en toute, pleine et consciente liberté, pouvait entrer et sortir d'une quelconque entreprise : tout à fait librement et ce selon le bon vouloir du salarié et selon les besoins professionnels de son employeur. Ces mouvements continuels et ces mouvements permanents avaient et trouvaient , en eux-mêmes, la force et la réelle capacité de vraiment créer des emplois. Dans l'attente d'une réponse d'un membre du gouvernement : responsable de l'emploi plutôt que de la gestion permanente et bureaucratique du chômage organisé...!!!

  • pierrot14520
    pierrot14520     

    Publiez là cette loi au lieu de censurer .....

  • Trublion33
    Trublion33     

    Les jeunes ...... Rétrogrades !!!
    Un bon séjour dans un " paradis " communiste pour " ces" jeunes et ça ira mieux !

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire