En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pourquoi je manifeste contre la loi Travail

Le mauvais temps ne les a pas stoppés. Les opposants à la réforme du code du travail ont manifesté mercredi pour exprimer leur refus d’une loi qui, selon eux, remet en cause les acquis sociaux des salariés. Pourquoi manifester? Jusqu’où sont-ils prêts à aller? Les manifestants se sont confiés à BFMTV.com.

C'est l'histoire d'un refus qui a pris comme une traînée de poudre: rapidement et par surprise. La pétition lancée par Caroline de Haas pour dénoncer le projet de loi El Khomri, qui vise à réformer le code du travail, a enregistré plus d’un million de signatures en quelques semaines, prenant même de vitesse les syndicats. Elle a abouti à une première mobilisation nationale contre le texte ce mercredi, à laquelle se sont associés jeunesse et syndicats de salariés, un peu partout en France. Avec un objectif clair : obtenir le retrait du texte.

Trois points majeurs de la loi sont particulièrement contestés: le plafonnement des indemnités prud'hommales, les règles régissant le licenciment économique, et le renforcement du pouvoir de décision de l'employeur à revoir la durée hebdomadaire du travail. Les syndicats dits "réformistes" ont décidé de faire lutte à part: CFDT, CFTC, CFE-CGC, Unsa et la Fage ne demandent pas l'abandon du texte mais des "modifications en profondeur" d'un texte jugé inutilement défavorable aux salariés. Quant aux manifestants, ils livrent à BFMTV.com les raisons de leur combat.