En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le général Piquemal, lors de la manifestation anti-migrants à Calais, le 6 février 2016.
 

Le général en retraite, qui avait été interpellé après avoir bravé le 6 février l'interdiction par les autorités d'un rassemblement hostile aux migrants organisé par l'extrême droite à Calais, sera jugé jeudi à Boulogne-sur-Mer.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • charlyse
    charlyse     

    ON VOTERA FN AVEC VOUS EN 2017 MON GENERAL ......

  • Agostini
    Agostini     

    Ne touchez pas au Général

  • mamily
    mamily     

    Espérons que la "justice" du mur des cons va réfléchir !!! Assez de sanctions arbitraires vis à vis des français qui défendent les valeurs de la France !!!! Et de laxisme vis à vis des gauchistes des islamistes !!!!

  • LILLOIS
    LILLOIS     

    attention vous attaquez le fer de lance de l'armée, O.A.S.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Le gars risque la prison alors que les organisateurs de "Nuits debout" ont pu contribuer à ce que pendant des semaines des quartiers entiers ont été saccagés, les riverains ennuyés, des policiers blessés... eux on ne parle jamais de les sanctionner.
    En gros le message c'est "venez les migrants, installez des campements, les lois françaises ne s'appliquent pas à vous et quiconque l'ouvrira sera poursuivi en justice".

Votre réponse
Postez un commentaire