En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
De nombreux rassemblements ont été organisés en soutien à Nicolas Buss.
 

La cour d'appel de Paris a réduit la peine de Nicolas Buss, militant anti mariage homo condamné en juin à quatre mois de prison dont deux ferme, à une simple amende. Il est sorti de prison dès ce mardi soir.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

53 opinions
  • Zours Bielski
    Zours Bielski     

    Cette blague ! Déjà, Mohamed ne va pas en prison (syndicat du mur des cons).Ensuite,les soutiens ne manquent jamais (SOS racaille, assocs "humanitaires" pro hamas etc, les animateurs modérateurs de quartier recyclage de délinquants subventionnés ) Ensuite,les Mohamed qui trempent dans l'économie parallèle ont assez de "soutien" dans le portefeuille. Mohamed en connait un rayon en manifestation violente (avec des armes de guerre au besoin) Mohamed et son coran s'y connait aussi en discrimination des homosexuels. Mohamed bénéficieaussi de liberté d'expression antisémite (Khaybar ya yahud sur les Champs Elysées, inutile de vous traduire, un converti comme vous doit connaitre ça...) Chacun jugera !

  • Marc Joskin
    Marc Joskin     

    Nicolas a bien de la chance.. car Mohamed, chômeur et habitant d’une citée hlm n’aurait probablement pas eu tous ces soutiens efficaces en se comportant de la même manière…
    Une certaine mouvance politique découvre les réalités de la contestation, peut être que Nicolas comprendra désormais de quoi il retourne lorsque certains médias décrivent des manifestations violentes, peut être qu’il aura un peu de recul lorsque il entendra parler de voyous, car il sait maintenant de quoi il s’agit..
    Je retiens aussi un chiffre, 3000 euros dont 1500 avec sursis, c'est la taxe dont ont doit s’acquitter si l’on veut promouvoir publiquement la discrimination des homosexuels en propageant l'idée d'une restriction de leurs droits ....Est-ce trop cher ou pas assez? Chacun jugera...mais pour ma part la liberté d'expression trouve ses limites lorsqu'elle menace la liberté des autres...

  • Dante
    Dante     

    Placé en isolement afin qu'il ne vive pas la misère en prison.

  • Dante
    Dante     

    On peut être impartial tout en ayant des opinions politiques...si vous n'êtes pas d'accord, alors militez pour qu'on leur retire le droit de vote ainsi qu'aux journalistes qui ne sont jamais impartiaux.
    Par ailleurs, il ne s'agit pas de défense mais de droit élémentaire, si une personne s'introduit chez moi ou dans un mes locaux privés et y diffusent des photos qu'il y a prises, il est dans l'illégalité. Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent entre quatre murs.

  • Dante
    Dante     

    Il a été mis en prison pour avoir fui les forces de l'ordre et avoir donné une fausse identité. Le refus d'obtempérer est condamnable en France mais pas simplement réservée aux jeunes des banlieues.

  • Dante
    Dante     

    Malheureusement ce n'est pas une affirmation gratuite. Je me base sur mes lectures en sciences sociales ainsi que sur des éléments rapportés par des spécialistes dans le cadre d'émissions telles que "C dans l'air" et autres...
    La différence entre le jeune Nicolas et les cas que vous évoquez est très importante. Pour commencer, les témoins ont une force probante très faible comparé au système États-unien et ce n'est pas pour rien. Cela s'est vu dans l'affaire du Skinhead et du jeune étudiant militant. La plupart des témoins faisait des déclarations qui n'allaient pas dans le sens de ce qui avait été observé par vidéo surveillance.
    Deuxièmement, même si on a de forts soupçons à l'égard d'un suspect et quelques preuves indirects, cela ne suffit pas (la plupart du temps) à mettre en prison un individu.
    Le cas du jeune Nicolas est bien différent. Un jeune homme interpellé car ayant fui les forces de l'ordre et ayant donné une fausse identité aux forces de police. Au cours de son procès, celui-ci a fait montre de la plus grande insolence.
    C'est ainsi que je puis vous dire que connaissant l'orgueil des magistrats du siège qui ne se laissent en aucun cas rabaissés, peu importe le pays auxquels ils appartiennent, si le gouvernement ne voulait pas en finir rapidement avec cette histoire autour du mariage pour tous et des manifestants, ce jeune homme aurait écopé d'une peine plus lourde encore.
    Le justice française est une mascarade mais c'est surtout parce que les juges ne se cantonnent pas à une grille d'attribution des peines stricte.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ouais, bravo, tu vas voter pour l'exécutif et/ou le législatif, et ... ça changera quoi pour le judiciaire ??? Tu as fréquenté l'école de la république au moins jusqu'à l'école primaire ? Tu dois connaitre le principe de séparation des pouvoirs ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et la réalité c'est que les juges sont au sein d'une corporation qui ne condamne jamais les siens. Impunité = abus.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    blablabla ... le juge outreau qui a fait n'importe quoi, n'a pas respecté les règles élémentaires en la matière, est coupable de la ruine financière et psychologique de dizaines de personnes, il a eu quoi comme sanction ? Il a été .... promu ! Alors le théorie, autrement dit le baratin c'est très joli, mais c'est la réalité qui nous intéresse.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ouais, comme tous les faucheurs OGM de gauche qui, alors qu'ils ont violé des propriétés privées et dégradé le bien d'autrui (autrement plus grave que les faits reprochés à ce jeune) et également refusé de donner leur identité ou de se soumettre à un test adn, n'ont jamais été condamné à autre chose qu'à des peines symbolique d'amende. Pire, certains tribunaux ont pris fait et cause pour eux en estimant que les tests adn étaient une atteinte aux libertés individuelles disproportionnées eu égard à un acte qui se voulait citoyen. Ici non seulement il n'est plus question de liberté individuelle, de disproportion, mais il s'agit carrément d'un enfermement. Donc non ce n'est pas "normal", c'est deux poids deux mesures, c'est une Justice douteuse qui n'a pas sa place dans un état de droit, et qui est soit animée de mauvaises intentions, ce qui est déjà absolument scandaleux, soit à la solde des autres pouvoirs, ce qui est encore pire !

Lire la suite des opinions (53)

Votre réponse
Postez un commentaire