En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les réactions sont partagées au Collège et lycée privés d'Ile-de-France après l'envoi d'une lettre du directeur appelant à manifester ocntre le mariage homosexuel.
 

Les réactions sont modérées aux Collège et lycée privés d'Ile-de-France, l'établissement scolaire où le directeur a envoyé lundi une lettre aux professeurs. Un courrier qui appelait à manifester dimanche contre le projet de loi sur le mariage pour tous.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • Takk
    Takk     

    Comme si un enfant rêvait d'avoir un père violent, une mère dépressive, un oncle pédophile, un professeur tyrannique ou la varicelle... Le principe même de l'enfance est qu'elle est faite de coups durs, et que, de ce fait, elle conduit l'individu vers la maturité et la droiture du jugement. Préservez un enfant de toute souffrance, et vous en ferez un être éternellement immature, déséquilibré, incapable de vivre en société et de s'affirmer autrement que dans l'égoïsme (c'est peut-être la définition que vous vous faites des homos, cela dit... après tout, eux aussi sont nés d'un père et d'une mère...).

  • Takk
    Takk     

    Il faut arrêter de prendre les Français pour des boeufs, qui votent avec leurs affects et non avec leur intellect. Les affects en politique sont aussi liés à des désaccords d'ordre intellectuel. Un vote pour Hollande est un vote pour Hollande, fût-il contre Sarkozy. Hollande est le président démocratiquement élu, il doit appliquer le programme pour lequel il a été élu.

  • Takk
    Takk     

    A 12 ans, comme à 14 ans, on ne dispose pas du droit de vote et l'on n'est qu'un citoyen en construction. L'école n'est pas un cadre d'expression démocratique, elle est un lieu où le futur citoyen apprend d'abord à penser, à juger, à développer un esprit critique. Les professeurs (payés par l'Etat, non par l'Eglise, y compris dans le privé, en dehors des heures d'instruction religieuse) ne sont pas tenus de donner leur avis sur tel ou tel débat de société, parce que leurs élèves, sans être "des neuneus" pour autant, ne sont pas armés intellectuellement pour remettre en cause cet avis (ils n'ont, le plus souvent, que l'argumentaire familial pour se positionner). Il y a bien d'autres choses à faire dans une école que d'instaurer ce genre de débats, et notamment commencer par faire maîtriser aux élèves les notions fondamentales de la langue et de la culture françaises (y compris la culture républicaine et le respect de la démocratie). Par ailleurs, j'estime qu'il faut être extrêmement vigilant avec les adolescents, qui sont en pleine reconstruction identitaire, notamment en ce qui concerne leur sexualité : il y a très certainement des élèves homosexuels dans cet établissement (rappel sur les présupposés : l'homosexualité n'est pas un choix, ça vous tombe sur le coin de la gueule), ou en plein doute sur leur sexualité, qui ont été heurtés par ce discours, d'autant plus qu'il est défendu par l'établissement dans lequel ils tentent de se construire. Comment étudier sereinement dans un tel cadre ? Comment peut-on faire la part des choses, à 12, 13 ou 14 ans entre l'opinion personnelle d'un directeur, la bienveillance ou non des professeurs, le regard des autres, la normalité ou la perversion, et j'en passe, et au milieu de tout ça, continuer à progresser dans ses apprentissages ? L'adolescence est un âge suffisamment difficile pour qu'un directeur d'établissement scolaire - même catholique - vienne envenimer les choses.

  • Takk
    Takk     

    @ABRACADABRA : les homos et les familles qui touchent les allocs seraient donc de sous-électeurs ?

  • Takk
    Takk     

    Sou7sou, d'abord merci pour ce flot de propos injurieux, je suis très touché qu'un être aussi pauvre en bon sens me juge si négativement. Ensuite, j'aimerais beaucoup que vous développiez cette idée selon laquelle le sida serait le fruit des "accouplements anormaux de gays" (à distinguer peut-être des accouplements normaux de gays...? notion à préciser, sans doute), en étayant votre thèse par des arguments scientifiquement fondés. Histoire qu'on rie un peu, quoi. Enfin, je vois mal en quoi les mariages gays feraient diminuer le nombre de gynécos, d'accouchements, d'avortements et compagnie : à ce que je sache, la visée du mariage gay n'est pas de faire augmenter le nombre de gays dans la population, qui est stable depuis que l'Homme est Homme. Je suis impatient d'avoir vos lumières scatologico-eschatologiques sur le sujet, car il me pèse de vivre dans l'aveuglement.

  • Takk
    Takk     

    Parce que quand on a un minimum de déontologie on épargne à son établissement ce genre de polémiques contre-productives.

  • sou7sou
    sou7sou     

    Talk, il n'y a pas de sous - électeurs mais il y a bien des dégénérés qui croient au père noël . Je pense que vous personnellement vous êtes sorti du cul d'un gay car depuis hier que vous ne parlez que d' homosexualité et de politique oubliant que toutes les misères que connaissent les peuples du monde à cause du fléau du sida sont dues avant tout a l'accouplement anormal de gays!! Par le mariage des gays, le gouvernement croie qu'il va trouve son compte et devoir réduire le déficit de la sécu ( il y aurait moins de gynécologues, moins d'accouchements, moins pathologie néonatale, moins d'avortements, moins de recherche par les laboratoires sur les maladies sexuellement transmissibles ..) or c'est le contraire qui va se passer. et le gouffre dans lequel se trouve la sécu va s'approfondir encore davantage.Talk, laisser tranquille votre cul, il est fait pour chier et non pour commenter et écrire!!!

  • thibaultL
    thibaultL     

    donc je suis un élève de l’établissement (1°S) je ne prend pas partit par rapport a la lettre .
    je suis heterosexuelle et j'ai une éducation catholique ,(catéchisme , enfant de coeur même si je me pose des questions . je pense qu'il faudrait améliorer le pacs pour avoir les même protection qu'un mariage CIVIL . je ne prononce pas pour l'adoption et je suis contre le mariage catholique car ces relation sont interdit par l’Eglise .

  • lion
    lion     

    enfin l ' anti sarkozisme j 'entends le mot , qui a fait que H est devenu président
    pas pour son programme il doit en tenir compte que la majorité en avait marre de sarko

  • Takk
    Takk     

    C'est le jeu de la démocratie. Les homos seraient-ils de sous-électeurs ??

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire