En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Grumly
    Grumly     

    http://www.lepoint.fr/societe/blesses-et-perdus-de-nombreux-homosexuels-disent-leur-malaise-19-04-2013-1657077_23.php

  • Grumly
    Grumly     

    Résumons : dimanche, des gens vont encore manifester pour que leurs propres enfants ne puissent pas élever d'enfants. Normal.

  • Grumly
    Grumly     

    Voilà la réalité de vos manifestations "pacifiques". Bande de dingos
    http://www.youtube.com/watch?v=5IsGW-0dxjQ&feature=share

  • Grumly
    Grumly     

    Les médias ont-il contribué à tendre le climat autour du débat de société sur le mariage pour tous ? Oui, selon le journaliste Joseph Macé-Scaron, qui adresse sur Facebook un message à "ses collègues journalistes qui se reconnaîtront". "C'est curieux, depuis le début de la semaine, vous m'appelez pour des émissions. Il en est sûrement de même pour d'autres soutiens au mariage pour tous. C'est que jusqu'à présent, c'était super rigolo d'inviter Barjot et ses amis. Super cool. Super bon pour votre buzz", écrit-il.



    Pour l'essayiste, les médias et journalistes ont pris "soudainement" coscience qu'après "sept mois de déversement de haine que l'homophobie n'est pas un fantasme d'une pseudo police de la pensée". Il estime qu'il leur aura fallu attendre qu'une victime d'agression homophobe accepte de témoigner sur les plateaux pour prendre conscience de la radicalisation du débat et des moyens d'action des antis. On ne compte plus en effet les ministres apostrophés, les élus provoqués ou encore les Français lambdas insultés par certains militants des mouvements contre le mariage gay.

    "Assumez !"

    "Il a fallu que des homos deviennent victimes pour que vous vous disiez 'Oh wait!" ça va trop loin'. Bienvenus dans le monde réel", ironise-t-il. Comme François Morel ce matin sur France Inter, Joseph Macé-Scaron reproche aux médias d'avoir accordé une visibilité sans précédent à Frigide Barjot, porte-parole du mouvement. "Ce qui a été créé, VOUS avez contribué à l'enfanter en lui donnant une exposition sans commune mesure. Alors maintenant, chers collègues, quand vous me sollicitez, je vous réponds avec le sourire : assumez !", lance-t-il.

  • Grumly
    Grumly     

    C'est marrant les réactions ici. La plupart des médias font monter la sauce en ne montrant quasi exclusivement que les antis et dès qu'il y a une agression d'un journaliste, c'est tout de suite un coup de la gauche... Ce sont tous de gentils bisounours ces "homophobes pacifique en tee shirt rose & bleu"

  • avisopop
    avisopop     

    le journaliste cherchait un scoop ! Comme ça il dira la vérité la prochaine fois et dire j'y étais ! Parce qu'a force de raconter des mensonges à la télé ça suffit , voilà pourquoi les journalistes sont agresss , ils sont de gauche et cachent la vérité aux Français ,

  • regzer
    regzer     

    Est ce des manifestants ou des casseurs payés par la gauche?

  • oriane100
    oriane100     

    Pourtant la police est archi-présente...

  • oriane100
    oriane100     

    A chaque fois qu'il y a un incident, c'est en marge des manifestations...

  • leane
    leane     

    D'ailleurs, d'après les infos, (vraies ou pas...), PERSONNE ne vous a porté secours. Révélateur, n'est-ce pas?

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire