En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jacqueline Sauvage et sa fille à Blois le 3 décembre 2015
 

Condamnée à 10 ans de prison en appel, Jacqueline Sauvage doit sortir de prison en 2017. A l'issue du verdict sa fille, n'a pu cacher son émotion tout en rassurant sa mère.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Léonidas
    Léonidas     

    Notre justice n'est plus comprise par personne en dehors des Magistrats qui l'exercent pour eux mêmes... La justice ne rend plus la justice pour le peuple, mais elle est devenu l'outil d'idéologues entre eux qui se font plaisir idéologiquement en tentant de mettre en place leur rêve gauchiste...
    On met en prison durablement des gens qui se défendent et qui n'ont jamais eu de problème et on laisse en liberté des multirécidivistes et des islamistes radicaux...

    Au secours protégez nous de notre justice politique...

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Avec une telle "Justice", heureusement que la peine de mort a été abolie … Merci Robert Badinter

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Ce dossier démontre qu'aujourd'hui en France que les enfants et une femme même entourée de ses enfants n'osent pas dénoncer un mari et un père violent. Des milliers de femmes sont dans ce cas tous le jour, les associations le savent, les enquêtrices sociales le savent, les avocats le savent, la justice le sait, le gouvernement le sait … et rien n'évolue pour les protéger .
    Dans un cas de viol qu'une victime déclare dix ans après, les professionnels posent la question "mais pourquoi n'avoir rien dit". Cela montre l'incompétence des professionnels qui accusent finalement la victime de n'avoir rien dit alors qu'il est évident que si elle avait pu dire elle l'aurait fait.
    La justice ne peut pas encourager à faire justice soi-même. Cependant, par ce jugement la justice encourage les femmes dans une situation de survie à se taire.
    De la prison avec sursis aurait été plus juste que de voir cette femme au final trois fois punie : par son mari, par la prison et par la séparation de ses enfants eux mêmes victimes.

  • dany-tou
    dany-tou     

    Justice pourrie !!

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Procès Sauvage ... Justice Sauvage ...

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    "Maman, tu sais que s'il t'avait tué, tu aurais gagné ton procès" … Est-ce plus clair ainsi pour des juges entartrés dans leur code de procédure ?

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Bonne chance à toutes les autres femmes battues découragées et silencieuses à cause de cette vielle "justice" entartrée.

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Apparemment la justice avait jugé qu'elle n'avait pas été assez punie ...

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Les juges de la cour d'appel ont protégé leurs collègues du TGI … et non la victime de 47 années de souffrance …

  • tedine
    tedine     

    Vraiment lamentable notre justice:même si on ne doit pas se faire justice soi-même , il ya la légitime défense quand même! Et dire que les violeurs eux, ne restent pas longtemps en prison et qu'ils récidivent souvent, allant jusqu'à assassiner ensuite! Cette femme a assez souffert!!

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire