En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Marie Delarue
 

Jean-Marie Delarue, le contrôleur général des prisons, interpelle le gouvernement, lundi dans son rapport annuel, sur l'enfermement des personnes âgées et des enfants.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • FLAADERCHE07
    FLAADERCHE07     

    BONSOIR COLETTE il ne faut pas pousser le bouchon trop loin en ce qui concerne les MOUROIRS d accord pour les MEDOCS mais le manque de
    personnel y est pour beaucoup

  • colette
    colette     

    il est tellement facile de bourrer de medicaments les personnes agees afin d'avoir la paix, c'est une honte vu le prix demandé par les maisons de retraite ou plutot les mouroirs

  • ALENA
    ALENA     

    Pour bien connaître l’ EHPAD public, j’ai conscience des difficultés d’allier libertés et sécurité du résident (que de « faits divers » peu relayé comme l’égarement d’un résident retrouvé mort après une nuit d’hiver à l’extérieur) mais aussi pour la sécurité des autres résidents (résidents tirant les cheveux d’une autre en pleine nuit alors qu’elle s’était trompé de chambre..)
    Les contrôles existent déjà (par les délégations territoriales issues des ARS) mais s’il faut passer par ceux du contrôleur général des prisons pour montrer combien les professionnels sont de plus en plus formés et compétents, soit !. A noter que les demandes d’admission sont faites en grande majorité par les familles, les mêmes qui demandent la contention pour ne pas que le résident tombe, s’offusquent parce que le résident est sorti, disent qu’il mange mal mais ne viennent jamais prendre le repas avec lui…ne désire pas s’investir dans les Conseils de la vie sociale.
    Au total, c’est bien le manque de moyen humain (1 aide soignant pour 20 résidents en moyenne) qui risque de générer des dérapages mais la société est t’elle prête à en mettre le prix , pour peu que l’on conserve des EHPAD publics en France !?
    Quand au 80 % des plus de 80 ans qui vivent à domicile, il va en falloir des contrôleurs….

  • jojobbb
    jojobbb     

    Bien vu ! Oui, il y a une allusion à votre remarque sur "hollandouille 1er " (page facebook ) !

  • grenier doriane
    grenier doriane     

    pour les avoir pratiquées il vaut peut -etre mieux aller en prison qu'en maison de retraite !
    c'est moins cher et on vs respecte d'avantage .le personnel y est incompetent arrogant et irrespectueux.....quant-il n'est pas malhonnete !!!?

  • Martellus
    Martellus     

    Non, la question qui se pose est : "Les prisons sont-elles des maisons de retraite ?"

  • jojobbb
    jojobbb     

    On n'entre pas dans une EHPAD de son plein gré ! La médecine moderne : les médicaments, vous ont tellement bousillé le cerveau et les muscles que vous n'êtes plus vous-mêmes ! Vous êtes alors livrés à des exploiteurs (EHPAD) qui vous donnent encore d'autres médicaments pour vous éviter "le glissement " vers la mort : nouvelle maladie inventée par les labos et les EHPAD pour piller vos comptes en banque et ceux de vos enfants, sans oublier tous les autres rapaces à la sécurité sociale autour : médecins, kinés, pédicures, labos d'analyse etc .... ET VOUS VOYEZ VOS VIEUX PARENTS devenir de véritables zombis et ils croient que nos parents sont heureux, non, ils sont résignés de devoir suporter un corps douloureux et une existence qui n'en est plus une ! ce système est une honte comme beaucoup d'autres choses où il y a du fric à se faire !

  • mamily
    mamily     

    Enfin quelqu un qui se preoccupe du sort des gens honnetes car pendant que mme taubira depense sans compter pour rehabiliter les prisons pour des gens qui ont une dette vis a vis de la societe pendant que les tribunaux reconnaissent le droit du travail aux prisonnierspendant que les condamnes font du sport de la formation les francais honnetes pourrissent dans des mouroirs les chomeurs perdent leurs droits les travailleurs n ont pas les moyens d avoir des loisirs .

Votre réponse
Postez un commentaire