En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, a expliqué pourquoi FO n’appelait pas à la grève lors de la journée de mobilisation syndicale.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • CHAMSIA
    CHAMSIA     

    Nous sommes dans la difficulté c'est un fait acquis aussi je ne vois pas pourquoi ces messieurs qui ont la stabilité de l emploi se mettent en grevè alors que le KRACH nous menace au lieu de faire le malin dites "vous comment l avait dit un de nos illustres anciens JFK que pouvons nous faire pour la FRANCE au lieu de ce que la FRANCE peut faire pour vous" c'est maintenant qu il faudra après la crise se retrouser les manches pour reprendre pied aussi monsieur qui nous démontrez que cette crise ne concerne pas les travailleurs mais je vois que vous avez comme beaucoup de gens l'esprit étroit et que vous ne regardez pas plus loin que le bout de votre nez.s il faut vous donner des leçons de finances questionnez un financier il vous dira certainement ce que je vous écrit.

  • gilles 84
    gilles 84     

    Cher OMax31,
    Juste un brin d'histoire, au cas où vous auriez oublié certaines choses, que l'on appelle "les acquis sociaux". Il serait bon de se remémorer, que si vous travaillez, 35 ou 39 heures par semaine, c'est par la lutte que ce temps de travail a été acquis (11h/jour en 1900; 10h30/j en 1902;8h/j en 1919 etc...). De même pour les congés payés, ils ne tombent pas du ciel, 15 jours arrachés en 1936, une semaine en 1956, une autre en 1965 et enfin une dernière en 1982. La demonstration est la même pour les retraites et les conventions collectives, il a fallut se battre et arracher ces conquêtes. Alors, cher OMax31, je me permet de vous dire:"non, ce n'est pas n'importe quoi" et crise financière ou pas, elle ne regarde pas les petites gens comme moi (ou nous peut être). Il faudra se battre pour conserver ces acquis, car la logique financière ne peut supporter de telles protections pour les travailleurs et elle cherche à les abolir.
    C'est mon avis bien entendu et j'espère vous avoir, par ce très bref rappel, convaincu que ce n'est pas n'importe quoi. Cordialement.
    Gilles du 84

  • OMax31
    OMax31     

    deja qu'il y a une crise financiere importante...allons faire une journee de blocage pour faire perdre encore plus d'argent

Votre réponse
Postez un commentaire