En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mailly : « On n’a pas fini d’avoir des mauvaises surprises »

Mis à jour le

Jean-Claude Mailly, interviewé par Jean-Jacques Bourdin, estime que des mauvaises surprises liées à la révision des politiques publiques sont à venir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • CHAMSIA
    CHAMSIA     

    Pourquoi ne pas privatiser tout ce sera mieux entretenu que le service public et les gens y gagneraient en argent et en pouvoir d achat et pourraient s ils le desirent travailler le dimanche et si je vous comprend bien il faudra revenir la la lampe a l huile et a la bougie pour moi je dis non merci pour votre idée.

Votre réponse
Postez un commentaire