En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bruxelles s'inquiète de l'essor des cours particuliers
 

par Alysha Love BRUXELLES (Reuters) - Le soutien scolaire privé est en pleine expansion en Europe et représente plus de 3 milliards d'euros par an...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • NLS
    NLS     

    QUAND LE SYSTEME FRANCAIS SERA EXEMPLAIRE ET NON LAMENTABLE...GREVES SUR GREVES AVEC DES PROF SOCIALO COMMUNISTES..IL N Y AURA PAS BESOINT DE SOUTIENTS POUR LES JEUNES ELEVES..

  • petite-fee
    petite-fee     

    Cette année ma fille est entrée en 6E, je précise que c'est un collège public dans une zone privilégiée.
    elle n'a cours que 3,5 jours par semaines (pas le mercredi ni le samedi, pas le jeudi après-midi). ce qui fait un total de 22 heures de cours au lieu des 31 préconisées par l'éducation nationale.
    depuis le début d'année, il ne s'est pas passé une semaine sans qu'au moins l'un de ses cours ne soit pas assuré.
    son professeur de svt donne des cours sur le même créneau horaire dasn un autre collège en même temps. donc en fonction de son humeur il se rend soit dans l'un, soit dans l'autre.
    la prof d'anglais s'absente systématiquement la veille des vacances, histoir d'héviter les bouchons, le vendredi saute. à part ça elle est souvent malade, comme le prof de math. et la prof de gym est en stage.
    au total, si je pars sur 36 semaines, celà fait 360 heures en moins, à ajouter aux heures non assurées. nous dépassons donc les 400 heures manquantes... pendant lesquelles nous essayons, nous parents travaillant, d'organiser nos planings pour aider nos enfants à faire une somme collossale de devoirs, souvent donnés du jour pour le lendemain. de là à imaginer que les profs comptent sur nous pour combler les lacunes....
    ce que je trouve formidable, c'est que la moyenne de la classe est de 15 sur 20. bref, chez jacques martin tout le monde gagne, et les parents se disent "après tout, si mon enfant a de bons résultats, pourquoi me plaindre ?", mais son niveau est-il réaliste, est-ce que ses notes seraient aussi bonnes dans une école privée ? pas sûr... pas sûr du tout.
    ça me met en colère ! pas vous ?

  • Lyduum
    Lyduum     

    qui ne s'adresse au 1/3 des élèves moyens, un peu normopathes et hyper adaptés au système... à moins que ce ne soit le système qui d'adapte à eux... Le système trop laxiste pour les milieux modestes et trop sclérosant pour ceux qui bénéficient d'un bon cadre éducatif familial...

  • Thierry l'effronté
    Thierry l'effronté     

    C'est cette europe nauséabonde qui rappelle les heurs sombres de l'histoire ...

  • con -tribuable
    con -tribuable     

    Pourquoi continuer à payer des impots ! nous payons 2 fois pour l'éducation nationale qui n'assure plus les cours (trés mal) et pour le soutient scolaire !!!!!!!!!!

  • orphee13
    orphee13     

    Si il fallait compter sur "l'éducation nationale" nos enfants n'iraient pas loin. Donc leur payer des leçons particulières c'est leur donner un peu plus de chances d'avoir un bon niveau scolaire. Ou est le problème?? Ce sont les parents qui payent pas l'Etat Providence.

Votre réponse
Postez un commentaire