En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Faute d'élèves, l'Education nationale a décidé de ne pas envoyer d'instituteur dans un village de Lozère.
 

L’Education nationale avait refusé d’affecter un instituteur dans la commune de Rousses en Lozère en raison du petit nombre d’élèves. La mairie et les parents ont décidé eux-mêmes d’embaucher une enseignante.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • BJP034
    BJP034     

    Et surtout enfin une excellente initiative du pôle emploi Lozérien. On reproche tellement souvent à cet organisme de ne servir à rien et ne prendre aucune initiative... Pour une fois ces critiques sont contredites....

  • Gizmo MOGWAI DE GREMLINS
    Gizmo MOGWAI DE GREMLINS     

    Impeccable, réduction du chômage en perspective possible grâce au peuple et élus locaux, mais que fait le gouvernement actuel ???

  • Naalin
    Naalin     

    Un joli pied nez à l'administration... Comme quoi tout est possible...

  • trets
    trets     

    Qu'en pense le ministre je sais tout de l'éducation ?

  • lilikaigoudi
    lilikaigoudi     

    Un simple BRAVO !

  • karnac
    karnac     

    Une nouvelle fois , l'éducation nationale s'est montrée à la hauteur de sa tâche !

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Je suis enseignante et pour information, sachez qu'il existe de nombreuses écoles et classes en maternelles, primaires, collèges et lycées qui proposent des pédagogies alternatives basées sur les méthodes Montesorri, Freinet, Steiner, où les enfants sont très épanouis, moins fatigués, plus concentrés et surtout plus heureux d'aller apprendre. Il y a aussi les classes inversés qui donnent de bons résultats chez les enfants en difficultés. Toutes ces particularités sont souvent l'initiative d'enseignants qui en ont ras le bol du système.
    Mais de tout cela personne n'en parle ou très peu, et surtout pas les technocrates et les politiques car toutes initiatives individuelle ou collective venant du peuple, va à l'encontre du formatage républicain qui force les peuples à se fondre dans le moule pour mieux les contrôler et éviter qu'ils ne se révoltent. Il faut voir où nous en sommes.... Montrons au politiques que l'on a pas besoin d'eux.

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Belle initiative qui devrait faire tâche d'huile. Si on veut sortir de ce bourbier inextricable dans lequel nous sommes et que nous ont mis des décennies de gouvernants incompétants, corrompus et dogmatiques. C'est au peuple à prendre son destin en main. On a pas besoin de se donner des "chefs" pour s'en sortir. Ces "chefs" ne pensent qu'à se faire élire et réélire. Pour ma part, je n'irai plus voter dès les prochaines élections parce que cela ne veut plus rien dire et j'en ai assez d'entendre les gens râler et se plaindre alors que c'est eux les responsables de cette situation, puisque c'est eux qui font la girouette depuis 45 ans, au lieu de trouver des idées, ils préfèrent se laisser bercer par la douce et perfide musique du consumérisme. Mais la girouette commence à rouiller. Je suis pour une gestion participative dans les communes et non plus une gestion partisane, corporatiste. Debout les français, réveillez-vous! L'avenir est entre vos mains et pas entre celles des nantis et technocrates en costard-cravates....

  • cogito Ergosum
    cogito Ergosum     

    c'est la cas tous les ans , quelle nouveautée....!les inspecteurs et trices sont des ....INCOMPETENTS

  • PALMIER POLO
    PALMIER POLO     

    BRAVO ! l'état est tellement minable que la mairie et les parents font le boulot ! On va où ?
    Et dire que l'on s'apprête à jeter des milliards sur la Syrie !
    VIVE LA LOZERE LIBRE

Votre réponse
Postez un commentaire