En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
C'est au CHRU de Brest que le policié a été transporté.
 

Un fonctionnaire de police se trouve en "état de mort clinique" vendredi, après avoir reçu la veille un coup de couteau dans l’œil lors d'une intervention qui a mal tourné.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • FLAADERCHE07
    FLAADERCHE07     

    c'est pas dans le ventre qu'il aurais du tirer mais en pleine tète et l affaire
    classée NON MAIS

  • yourifi
    yourifi     

    @estuaire, ou avez vous vu qu'on fermait les hopitaux psychiatriques ??? ils sont au contraire saturés.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ben oui, il doit justifier le fait qu'il tire sur quelqu'un (encore heureux non ???), mais ça y est, c'est fait, y a aucun problème dans cette affaire.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Jamais les médias de gauche ne mettront en danger Taubira.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "Imprévisible" ??? Parce que quand les policiers vont chez quelqu'un signalé comme hurlant et menaçant quelqu'un de mort, ils s'attendent à trouver quelqu'un de calme et de posé ? Ou de cinglé et agressif ? Faut arrêter la fumette, y a clairement des trucs à revoir. Je veux bien que les cadres de la police aient décidé qu'il valait mieux que les policiers se présentent avec calme et sans agressivité ou démonstration armée, mais alors C'EST UN CHOIX POLITIQUE. Et si aujourd'hui un policier est gravement blessé, que deux policiers ont failli être abattu dans une cité alors qu'ils intervenaient pour un trouble du voisinage, que deux gendarmes ont été assassinée dans le Var, etc, etc, etc ... c'est principalement à cause de ce choix politique. Soit on dit "c'est un risque à prendre pour préserver l'ordre public", soit on change. Mais ASSUMEZ VOS CHOIX, ayez des c*uilles bo*del de m*rde !

  • RACOL
    RACOL     

    C'était pourtant simple d'empoisonner cet individu inutile : et maintenant, qu'est-ce qu'on dit à la famille de ce pauvre policier qui ne faisait que son boulot ! !:!

  • RACOL
    RACOL     

    C'était pourtant simple d'empoisonner cet a

  • Carambar
    Carambar     

    comme les pédophiles : la prise de pilules est volontaire ! _ le meurtre et le viol toujours involontaires et excusés : des malades _ les victimes comprendront

  • yourifi
    yourifi     

    le malheur, c'est qu'en france,quelle que soit la pathologie, le malade "doit vouloir "se soigner,c'est la loi. il faut que la personne soit en " injonction de soin" pour pouvoir l'y contraindre. mais avant d'en arriver là...se balladent donc dans la nature des quantités de gens dangereux pour eux memes et pour les autres, au nom de la liberté individuelle.

  • sako27
    sako27     

    c'est bizarre on n'a pas encore entendu Taubira.
    Elle dira encore il est malade on va le soigner et le remettre dans la rue

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire