En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Turkish President Recep Tayyip Erdogan speaks during a press conference after the closing session of the 13th summit of the Organization of Islamic Cooperation (OIC) in Istanbul's Congress Center (ICC) on April 15, 2016.
 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, vivement critiqué après la répression policière de manifestations antigouvernementales en 2013, a "condamné" ce lundi l'usage de la force par la police française contre des manifestants, se disant même "préoccupé" de la situation dans le pays.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Jacluc33
    Jacluc33     

    La on atteint le sommet du culot . Qu il commence a balayer devant sa porte

  • Jacluc33
    Jacluc33     

    L hopital qui se fout de la Charite ! De la part d un dirigeant d un pays parmi les plus fliqués , c est grotesque.

  • Lol ou mdr ça dépend
    Lol ou mdr ça dépend      

    Non mais je rêve !! J ai hâte de voir la prochaine manifestation pour la laïcité en Turquie et si les manifestants seront dispersés en douceur.

  • Steph11
    Steph11     

    Qu'il s'occupe de son pays lui avec ses choix plus que douteux

  • Turkay
    Turkay     

    Que je me marre!!! On récolte toujours se que l'on sème. Alors les donneurs de leçons, on en dit quoi???

  • dany-tou
    dany-tou     

    C'est la meilleure de la journée !!

  • Claude54
    Claude54     

    Un partout......balle au centre !!!!!!!

  • passur
    passur     

    Nous sommes loin de la violence, il n'est pas fait usage de balles réel il me semble, de plus il existe une certaine mixité dans les manif, pas de cortège masculin d'un coter et féminin de l'autre, il est marrant, en plus, de quoi je me méle

  • passur
    passur     

    Nous sommes loin de la violence, il n'est pas fait usage de balles réel il me semble, de plus il existe une certaine mixité dans les manif, pas de cortège masculin d'un coter et féminin de l'autre, il est marrant, en plus, de quoi je me méle

  • Elmin44260
    Elmin44260     

    L’hôpital qui se moque de la charité...

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire