En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les agences d'intérim constatent un net recul des embauches, en particulier dans le secteur du BTP...
 

Alors que le chômage ne cesse d'augmenter en France, le repli du secteur de l'emploi se confirme aussi dans l'intérim. RMC vous en dévoile les chiffres, toujours dans le rouge en avril.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • GUYA
    GUYA     

    Le monde du travail et sa gestion doit ce faire entre les patrons ,l'anpe ,les assedic et maintenant le pôle emploie car le suivi serait bien mieux organisé de même que la formation en cas de baisse d'activité ,mais dans ce pays on ne veut pas toucher ou cela fait mal ,les maisons d'intérim on encore de belles années davant elles . D'ailleurs en période électorale personne de gauche comme de droite parle des marchands de travail ,qui gagnent plus d'argent que les gens qui sont sur le terrain dans tous les métiers pénibles. IL faut que le patron puisse enbaucher sinon il prend un contrat directement avec son employé ,la boucle doit se faire entre patron ,employeur et pôle emploie et formateur si besoin en période basse. Je suis pour la fermeture définitive des maisons d'intérim.

  • RVLH83
    RVLH83     

    Ce devrait être les premiers à perdre leur place puisque il suffit de ne pas renouveler les contrats. Néanmoins, tant qu'à faire des charrettes de licencie ment, autant virer les plus anciens ou les mieux payés en contnuant de profiter de la souplesse de l'interim. Dans un deuxième temps, il est possible que les entreprises qui auront besoin de personnel préfèreront employer des interim s'ils ne sont pas surs de l'avenir

Votre réponse
Postez un commentaire