En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'examen du dossier seafrance reporté au 9 janvier
 

PARIS (Reuters) - Le tribunal de commerce de Paris a reporté au 9 janvier l'examen du projet de reprise de la compagnie de ferries transmanche...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • cjp
    cjp     

    Lire le rapport de la cours des compte d'octobre 2011 ou la CFDT est mise en cause.D'ailleurs c'est elle qui a refusé l'offre de reprise qui sauvait 600 emplois.

  • Lieut
    Lieut     

    Quel est le salarié qui mettra 50 ou 60000€ de prime de licenciement dans une entreprise qui sera en faillite dans 2 ans et aura ainsi tout perdu ? En plus d'une entreprise déficitaire elle sera gérée par qui? On ne s'improvise pas patron du jour au lendemain même si on a une grande gueule pour appeler à la grève et crier contre eux . Ce plan est donc voué d'avance à l'échec et je serais dans le coup je prendrais ma prime pour aller investir ailleurs .

  • Pierre 62
    Pierre 62     

    Quand il y a des licenciements les médias ne nous présentent que des gens que veulent travailler. Ils vous le jurent la main sur le coeur. Là, la vérité est très crue. On hurle devant l'injustice, etc... mais surout on ne veut que du pognon aux frais..... de la SNCF, c'est à dire du contribuable.

Votre réponse
Postez un commentaire