En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'ex-PDG de TF1 Patrick Le Lay condamné pour abus de CDD
 

Patrick Le Lay, l'ancien patron de TF1, a été condamné lundi à 7 500 euros d'amende pour recours abusif à des CDD de mai 2002 à mars 2003, lorsqu'il était encore à la tête de la première chaîne de France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • insoummis
    insoummis     

    AAAHHHH les voila les vrai voyous qui gangrenent la france ...mais il risque rien c'est du bruit pour rien il fait parti de la race des seigneurs......!!!!

  • KALOU44
    KALOU44     

    Cette personne mérite la prison comme les autres...

  • sable rouge
    sable rouge     

    Le CDD, un contrat "chantage" , des heures supp non payées, salariés contraints et muets et pression maximum sur la productivité. TF1 a fait son beurre sur ces contrats et Le Lay ne paye ici qu'un pourboire ridicule face aux millions de benef engrangés!!!

  • ROGERSS
    ROGERSS     

    7500 euros c'est tout! qu'est ce que 7500 euros pour M. Lelay. Mais ça ne l'empêchera pas de faire appel la justice est un jeu pour ces gens là.

  • Ixu65
    Ixu65     

    Et les emplois d'avenir de notre "cher" gouvernement ... ce ne sont pas des CDD peut être ??

  • shtnshyn
    shtnshyn     

    Maintenant non seulement les politiques tuent la fonction public avec les CDD pour privatiser ce qui créer du chômage mais de plus dans leurs cartons de ces politiques droite/gauche se cache encore des surprises qui va faire pleurer ou descendre dans la rue. Vive la révolution, nous sommes tous Grecque.

    Le contrat unique d’embauche

    Des négociations nationales ont commencé en septembre 2006 entre les confédérations syndicales de salariés et le MEDEF sur le contrat de travail unique.Cette idée est prônée par l’UMP. Le PS et la CFDT la trouvent « intéressante ».Elle s’inspire de la flexisécurité des pays nordiques sauf que ce qu’on nous concocte c’est la fléxi sans la sécurité.

    Au programme des discussions : L’obligation pour le patron de motiver le licenciement économique serait supprimée et l’indemnité de licenciement augmentée ; Une contribution de solidarité serait versée par les patrons au fonds d’assurance chômage pour financer le reclassement, lequel ne serait donc plus à la charge de l’employeur mais de la collectivité ; Tous les contrats seraient des CDI, mais n’en auraient que le nom ; Et les contrats d’intérim seraient maintenus !

    Le patron vire sans motif.
    C’est l’extension aux licenciements économiques des droits accordés aux patrons avec le CNE, et cette fois-ci quelle que soit l’ancienneté (+ ou – de 2 ans).

    La contribution de solidarité !!
    L’obligation actuelle des patrons de ne licencier qu’après avoir recherché à reclasser est transférée sur la collectivité avec une contribution.
    Je vire, je paie, débrouillez-vous avec le problème. Un peu comme pour le droit de polluer. J’achète le droit de virer les gens comme des malpropres et je ne leur dois aucune explication, ben quoi, j’ai payé, non ?

    Que des CDI ! Mais avec qui ?
    Le CDI en question serait passé avec la collectivité pas avec un patron : t’as un CDI toute ta vie avec tantôt des périodes de travail, tantôt de formation, tantôt de chômage.
    L’intérim est maintenu. Aujourd’hui 80% des embauches se font avec des contrats précaires.
    L’augmentation de l’indemnité, tiens donc !
    Un salarié au SMIC ayant 14 ans d’ancienneté percevrait 5 mois de salaire comme indemnité de licenciement au lieu de 3, 1 mois aujourd’hui.
    Le coût moyen de 100 licenciements c’est 360 000 € (soit environ 3 mois de salaire par personne).
    Belle affaire ! bien moins cher que le financement d’un plan de sauvegarde de l’emploi.
    C’est encore pire que le CNE, le licenciement devient totalement libre.
    Ce que Parisot a appelé la « séparabilité ».
    Comme en de jolis mots ces choses-là sont dites…

  • maumusson
    maumusson     

    Dans "le genre",la Poste avait été sévèrement taxée!
    Tous les responsables vont être systématiquement convoqués devant les tribunaux???
    Chirac,Dumas,D.S.K,sarko,Tibéri(es),Pasqua,Balladur,Villepin,etc...pour des motifs divers,mais enfin!Et les tribunaux sont engorgés?
    Moralisons,Madame Taubira;ce sera chacun "ton tour"!

  • bobo06
    bobo06     

    +1, le modèle allemand c est un contrat a l heure pour 2 euros de l'heure.

  • bobo06
    bobo06     

    quand on sait qu'une "fonctionnaire" avait un cdd datant de 30ans.

  • chafouin
    chafouin     

    Quand opn pense que ces mecs nous gouvernent, quels cons!!!
    Il suffit à MB d'arranger le coup sur un petit logement de 450 m² pour ns et la chanteuse, et l'autre ni vu ni connu il va au constitutionnel et il lui fait valider son projet en respectant la loi; comme cela, tout le monde est content et PLL peut boire son coca tranquille.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire