En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une partie du camp où vivait le jeune adolescent lynché à Pierrefitte la semaine dernière.
 

L'adolescent "réagit positivement à la diminution des sédatifs", a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • ebe5
    ebe5     

    La vache BFM a écrémé les commentaires sur se sujet.

  • lololol
    lololol     

    Je cite : "La police judiciaire de Bobigny multiplie les auditions pour identifier «individuellement» la douzaine de suspects, a priori de la cité des Poètes, «âgés de 16-17 ans et tous d’origine africaine» ayant déboulé le soir du 13 juin dans le camp de Roumains de l’autre côté de la nationale 11".

    Libération.fr

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Au fait, les médias nous bassinent avec la nationalité et les origines de la ''victime'', je suis curieux de connaitre la même chose du coté des ''agresseurs'' ....?

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Malheureusement, avec nos hommes politiques, il ne reste plus que la loi de la jungle....

  • AgentK3
    AgentK3     

    Ouf on se sent mieux il va pouvoir continuer ses cambriolages en toute liberté... Vive la France, le pays "des droits de l'homme"...

  • lagauche
    lagauche     

    tant mieux, c'est une bonne chose mais il va bien falloir sévir pour empêcher , encore ce genre de lâcheté .

Votre réponse
Postez un commentaire