En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alsace-Moselle: l'Etat peut continuer à rémunérer prêtres, pasteurs et rabbins

L'église d'Albé, en Alsace
L'église d'Albé, en Alsace - © DR

Ainsi en a décidé jeudi le Conseil constitutionnel.Cette exception dans la loi française était contestée par une association laïque.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
22 opinions
  • Tmp1,

    Vos propos sont racistes, l'Alsace est en France non...? honte à vous tous... Donnez leurs l'indépendance, mais je pense que vous perdriez au change, cette région à beaucoup à nous apprendre... Prenons exemple au lieu de les critiquer... Et si on vérifiait les subventions par religion et par an...!!! Et pourquoi a Marseille on construit sans permis...?? Mais la ce n'est évidement pas la même chose....

  • Pasdupe,

    Cher vauban
    Au sortir de la deuxième guerre mondiale toutes les associations et oragnisations ont dû à nouveau demander un agrément à l'tétat français. A ce titre les départements rattachés sont soumis aux mêmes lois que le reste du pays. On leur a seulement autorisé les lois qui leur accordaient des avantages meilleurs...Le fait de rémunérer un clergé n'est pas dans la constitution. Si l'état rémunére un clergé cela signifie de fait que cette religion est une religion d'état or ca ce n'est plus le cas depuis 1905.
    Les impôts n'ont pas à rémunerer un clergé de quelle que religion que se soit sinon il faut accorder ce privilège aux autres associations religieuses légalement déclarées en France comme les Témoins de Jéhovah, les mormons, les adventistes, les musulmans, etc.....Le privilège de rémunérer un clergé n'est accordé actuellement qu'aux religions historiques uniquement en alsace lorraine qui continuent à bénéficier de lois propres et anormales.

  • vauban,

    en 1905 l'Alsace n'était pas française et n'est donc pas concernée par cette loi-----La loi de séparation des Églises et de l'État est une loi adoptée le 9 décembre 1905 à l'initiative du député socialiste Aristide Briand, qui prend parti en faveur d’une laïcité sans excès. Elle est avant tout un acte fondateur dans l'affrontement violent qui a opposé deux conceptions sur la place des Églises dans la société française pendant presque vingt-cinq ans.

    Elle remplace le régime du concordat de 1801, <<qui est toujours en vigueur en Alsace-Moselle pour des raisons historiques (les élus alsaciens en faisaient une des trois conditions d'acceptation de leur rattachement à la France en 1919,>> sans quoi ils demandaient un référendum, que la France ne pouvait prendre le risque de perdre .

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •