En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des messages et des fleurs sont déposés, le 21 novembre 2011, devant le domicile familial à Paris d'Agnès Marin, collégienne de 13 ans, violée et assassinée le 16 novembre par un lycéen de son établissement à Chambon-sur-Lignon.
 

Leur fils, Matthieu, a été condamné en 2014 à la prison à perpétuité pour le meurtre et le viol d'Agnès Marin, un collégienne de 13 ans. Un drame sur lequel reviennent Sophie et Dominique Moulinas dans un livre, Parents à perpétuité. Meurtris, ils confient "n'avoir rien vu" qui aurait laissé penser que leur fils deviendrait un jour un meurtrier.

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Isa22
    Isa22     

    Surtout ne pas oublier que cela peut arriver dans toutes les familles bien élevées ou non

  • Perlimpinpin
    Perlimpinpin      

    Pas besoin de le soigner, pensons à la peine immense des parents et de la famille et amis. Eux vivrons jusqu'à leur dernier souffle avec ce souvenir de l'horreur!! Allez hop, le cachot à vie avec du pain et de l'eau ça suffira.

  • Team123
    Team123     

    Qu il reste en prison la est sa place ... Les médecins se déplacent ... La preuve il a ses traitements le psy vient le voir ... Pas besoin de plus ....

Votre réponse
Postez un commentaire