En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
concorde crash a320 alpes Alpes-de-haute-provence
Crash Germanwings
Digne-les-Bains (sans s à Digne)
Barcelonnette (avec deux n)
Barcelone
Dusseldorf
Catastrophe aérienne
avion
 

INFOGRAPHIE - On n'a pas fini de tirer les leçons du crash de l'A320 de Germanwings, mais plusieurs compagnies aériennes ont rapidement réagi en imposant la présence de deux personnes dans le cockpit d'un avion en vol. Une mesure prise après un drame, comme souvent dans l'aviation moderne. La preuve en huit exemples récents.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • gilou903
    gilou903     

    Maintenant que le copilote est décédé, on espère qu’un procès pourra quand même avoir lieu. On espère que le médecin qui a prescrit des psychotropes au pilote sera sur le banc des accusés, et avec lui la compagnie pharmaceutique qui a fabriqué le médicament prescrit. Le médecin ne pouvait pas ignorer les risques de suicide qui accompagnent la prescription de psychotropes. Bon nombre d’entre eux sont des désinhibiteurs, c’est-à-dire qu’ils permettent à la personne qui les prend de commettre des actes que la morale et le bon sens réprouvent. On entend souvent parler de personnes qui disent qu’elles ne comprennent pas ce qui leur est arrivé après avoir commis des tueries. L’explication est que ces médicaments ont pris le contrôle de leur cerveau, transformant leurs utilisateurs en tueurs en série.

  • gilou903
    gilou903     

    Maintenant que le copilote est décédé, on espère qu’un procès pourra quand même avoir lieu. On espère que le médecin qui a prescrit des psychotropes au pilote sera sur le banc des accusés, et avec lui la compagnie pharmaceutique qui a fabriqué le médicament prescrit. Le médecin ne pouvait pas ignorer les risques de suicide qui accompagnent la prescription de psychotropes. Bon nombre d’entre eux sont des désinhibiteurs, c’est-à-dire qu’ils permettent à la personne qui les prend de commettre des actes que la morale et le bon sens réprouvent. On entend souvent parler de personnes qui disent qu’elles ne comprennent pas ce qui leur est arrivé après avoir commis des tueries. L’explication est que ces médicaments ont pris le contrôle de leur cerveau, transformant leurs utilisateurs en tueurs en série.

  • gilou903
    gilou903     

    Maintenant que le copilote est décédé, on espère qu’un procès pourra quand même avoir lieu. On espère que le médecin qui a prescrit des psychotropes au pilote sera sur le banc des accusés, et avec lui la compagnie pharmaceutique qui a fabriqué le médicament prescrit. Le médecin ne pouvait pas ignorer les risques de suicide qui accompagnent la prescription de psychotropes. Bon nombre d’entre eux sont des désinhibiteurs, c’est-à-dire qu’ils permettent à la personne qui les prend de commettre des actes que la morale et le bon sens réprouvent. On entend souvent parler de personnes qui disent qu’elles ne comprennent pas ce qui leur est arrivé après avoir commis des tueries. L’explication est que ces médicaments ont pris le contrôle de leur cerveau, transformant leurs utilisateurs en tueurs en série.

  • gilou903
    gilou903     

    Maintenant que le copilote est décédé, on espère qu’un procès pourra quand même avoir lieu. On espère que le médecin qui a prescrit des psychotropes au pilote sera sur le banc des accusés, et avec lui la compagnie pharmaceutique qui a fabriqué le médicament prescrit. Le médecin ne pouvait pas ignorer les risques de suicide qui accompagnent la prescription de psychotropes. Bon nombre d’entre eux sont des désinhibiteurs, c’est-à-dire qu’ils permettent à la personne qui les prend de commettre des actes que la morale et le bon sens réprouvent. On entend souvent parler de personnes qui disent qu’elles ne comprennent pas ce qui leur est arrivé après avoir commis des tueries. L’explication est que ces médicaments ont pris le contrôle de leur cerveau, transformant leurs utilisateurs en tueurs en série.

  • sclp
    sclp     

    Il serait surtout judicieux d'être plus sérieux sur la sélection des candidats par des examens psychologiques approfondis (et non seulement psychotechniques) et suivis tout le long de leur carrière. Gagner autour de 15 000€ par mois ça se mérite et les responsabilités devraient être supervisées dans tous les métiers, même chez les députés qui s'amusent en permanence à l'assemblée.

Votre réponse
Postez un commentaire