En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Claude Canellas BIAS, Lot-et-Garonne (Reuters) - Dans le Lot-et-Garonne, le camp de Bias, où plusieurs milliers de harkis ont vécu parfois durant...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • les princes de la ville
    les princes de la ville     

    et l'humiliation des harkis envers les algériens,la torture faites aux algériens,et les algériens qui ont été jeté et noyé dans la seine! les harkis sont algérien sauf qu'ils ont choisit le drapeau français! un traître reste un traître! harkis=traître pour les algériens! les française qui ont collaboré avec les allemands sont aussi des harkis car harki en arabe veut dire traître! comme disait un résistant algérien dans la bataille d'alger donnés nous vos avions chasse et vos missiles et on vous donnera nos couffins!

  • charbonnier
    charbonnier     

    et le massacre des harkis par les algeriens en 1962...un scandale..crimes de guerres..les responsables devraient etre juges

  • louanchi
    louanchi     

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

  • odine
    odine     

    malheureusement et sur ce dossier la France n'a pas été à la hauteur mais un détail tout de même, les "camps" dans lesquels étaient les harkis étaient gérés pas des harkis et ces derniers n'étaient pas franchement les meilleurs avec leurs "frères". Çà aussi est choquant.

  • aleptoo
    aleptoo     

    Avoir craché sur les Harkis et après les avoir traités comme des parias, la france à juste à fermer sa g... concernant les droits de l'homme... Ce dossier est la honte majeure de la france... Et là, puisqu'elle aime les lois dites "mémorielles", et bien que la france s'y colle et en crée une!... Merci aux Harkis d'avoir sacrifiés les vôtres pour ce pays (la France) qui ne mérite pas votre courage...

Votre réponse
Postez un commentaire