En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le bidonville installé sur la Petite Ceinture, près de la Porte de Clignancourt à Paris.
 

Deux cents habitants d'un bidonville du nord de Paris, pour la plupart des Roms, ont manifesté lundi matin contre leur expulsion prévue dans la semaine. Ils regrettent un manque d'écoute de la part des autorités.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Youenn
    Youenn     

    Je rêve. Le mec il a CDI et il ne trouve même pas le moyen de faire vivre sa famille dans des conditions décentes. Ils sont sans papier pour la plupart et revendiquent leur droit. Bientôt ils vont même se venger de n'a pas avoir ce qu'ils exigent.

  • pistache33
    pistache33     

    Ces gens là osent manifester c'est une honte ils sont papiers . Qui va payer les frais d'hôtel ?????? Retour en Roumanie et vite.

  • sortilege
    sortilege     

    ils manifestent ??? nous sommes en état d'urgence donc : action ,réaction tir à vue .

    Hamham
    Hamham      (réponse à sortilege)

    L'état d'urgence n'est pas de tirer à vue. Vos idées sont bien sinistres. Il y a de nombreux bidonvilles dans le 93 entre autres. Ces bidonvilles sont souvent peuplés de Roms venant de Roumanie. Ces Roms sont expulsés de Roumanie et il serait temps que notre Gouvernement tape du point sur la table auprès du Gouvernement Roumain. Certes dans ces Roms, il y a des cambrioleurs. J'étais GAV au PSIG de Melun et je sais qu'il y avait des Roms qui faisaient des cambriolages sur cette assiette territoriale.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    [Ils demandent à la Ville un terrain et un délai pour sa mise en place...]
    Et c'est là l'un des problèmes inhérents à ces vagues d'immigration inutiles, chaque groupe veut sa part du gâteau France, une parcelle de terrain pour vivre, une autre pour effectuer leurs cultes, du travail (alors qu'il y'en a déjà pas pour tout le monde)...
    Et ces ados écervelés (en supposant qu'il s'agisse de petits Français) qui participent à leur propre perte en soutenant ces gens qui seront leurs concurrents directs sur le marché du travail.
    Même l'agriculture est en crise, ce pays glisse doucement vers le tiers-mondisme et on nous interdit toute réflexion sur ces sujets, on doit gober l'info mais surtout éviter d'avoir une vision critique de la situation.
    Des bouches à loger et à nourrir en plus dans un pays qui s'enfonce dans un marasme économique et aux dérives "culturelles" nocives... faudrait en plus la fermer ?

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    [Ils demandent à la Ville un terrain et un délai pour sa mise en place...]
    Et c'est là l'un des problèmes inhérents à ces vagues d'immigration inutiles, chaque groupe veut sa part du gâteau France, une parcelle de terrain pour vivre, une autre pour effectuer leurs cultes, du travail (alors qu'il y'en a déjà pas pour tout le monde)...
    Et ces ados écervelés (en supposant qu'il s'agisse de petits Français) qui participent à leur propre perte en soutenant ces gens qui seront leurs concurrents directs sur le marché du travail.
    Même l'agriculture est en crise, ce pays glisse doucement vers le tiers-mondisme et on nous interdit toute réflexion sur ces sujets, on doit gober l'info mais surtout éviter d'avoir une vision critique de la situation.
    Des bouches à loger et à nourrir en plus dans un pays qui s'enfonce dans un marasme économique et aux dérives "culturelles" nocives... faudrait en plus la fermer ?

Votre réponse
Postez un commentaire